Les Jours fragiles, de Philippe Besson

Les-jours-fragiles-bessonJ’ai acheté ce livre parce que je savais qu’il parlait de Rimbaud et que je suis très curieuse de tout ce qui concerne ce poète. Par ailleurs, j’avais déjà lu quelques romans de Philippe Besson – certains que j’avais bien aimés (comme L’arrière-saison), d’autres nettement moins – et je me demandais ce qu’avait pu donner sa confrontation avec les documents historiques et littéraires autour de Rimbaud.

Ce livre est à mi-chemin entre le roman et la biographie : il se présente comme le journal intime d’Isabelle Rimbaud (la sœur préférée d’Arthur) et mêle des faits historiquement prouvés (certains documents sont cités textuellement et mis en italique) avec des faits plus contestables mais crédibles (par exemple, le viol dont aurait été victime le poète dans une caserne durant la Commune de Paris, alors qu’il n’avait que seize ans).
Ce livre repose en tout cas sur des documents bien avérés et sérieux, et j’ai trouvé qu’il avait une approche honnête et crédible, car il n’essaye pas de trahir Rimbaud ou de lui faire dire ce qu’il n’a pas dit, comme tant d’autres ont pu le faire au 20ème siècle à partir de Claudel.
Chose que j’ai appréciée : l’homosexualité de Rimbaud n’est ici pas niée ou passée sous silence, alors qu’elle a pu l’être bien des fois dans le passé, y compris par des « spécialistes » reconnus.
J’ai trouvé par contre que la personnalité de la mère de Rimbaud était, chez Philippe Besson, très négative, très noire, mais après tout c’est son interprétation (ce n’est pas la mienne) et cette vision des choses est aussi défendable. Disons que, selon moi, si Rimbaud était très hostile à sa mère dans son adolescence, il s’est beaucoup calmé plus tard et, dans les lettres qu’il lui envoyait d’Afrique, on trouve un certain attachement et une prévenance qui n’apparait pas dans Les Jours fragiles … Mais, encore une fois, ce n’est que mon interprétation et celle de P. Besson est également possible.

Le style du livre n’est pas, en revanche, très travaillé, et il y a certaines lourdeurs que l’auteur aurait pu supprimer, comme des répétitions ou des emprunts poétiques qui n’ont pas lieu d’être : on ne voit pas par exemple, pourquoi Isabelle Rimbaud parlerait « du vent mauvais » comme Verlaine ou du « bétail de la misère » comme son frère.

Malgré ces quelques réserves, ce livre m’a paru donner un portrait convaincant de Rimbaud et un bon aperçu de sa biographie.

Publicités
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Pour une fois (c’est assez rare pour que je le note), nos gouts diffèrent. Disons que Rimbaud, à part deux ou trois de ses poèmes, m’emporte moins que Verlaine par exemple, et beaucoup moins que d’autres, comme Apollinaire ou Baudelaire. En revanche, lire une biographie sur ce poète m’intéresserait, car il a eu tout de même un destin exceptionnel.

    Réponse
    • Je m’intéressais beaucoup à Rimbaud il y a une vingtaine d’années, où je lisais toutes ses correspondances, documents, biographies, etc.
      C’est vrai que maintenant, en prenant de l’âge, ce poète me séduit moins qu’à l’époque de mes 20 ans.
      Mais, comme vous le dites, sa biographie est hors norme et mérite l’intérêt.

      Réponse
      • A mon humble avis, c’est plus une destinée extraordinaire qu’un poète extraordinaire, sans pour autant dénigrer son indéniable talent. J’ai une anecdote amusante, je crois, à partager. Le prêtre qui a officié mon mariage s’appelait Arthur Rimbaud (ça ne s’invente pas), et il m’a dit qu’il avait vu peu à peu l’influence de la culture imprégner tous les milieux quant à la poste, lorsqu’il avait déjà plus de quarante ans, la préposée au guichet, pour la première fois de sa vie, lui a répondu quand il citait son nom : ah oui, comme le poète…

      • Jolie anecdote 🙂
        C’est vrai que le nom d’Arthur Rimbaud est universellement connu, alors que son œuvre est plutôt hermétique et difficile d’accès …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :