Meilleurs Voeux ! Et quelques Haïkus

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2018, pleine de bonheurs et de réussites, mais aussi de plaisirs poétiques et autres découvertes littéraires !

Voici quelques haïkus découverts dans le beau livre Miroirs de la nature, paru au Seuil, et illustré d’estampes japonaises.

Comme l’un de nous
le chat est là
prenant congé de l’an

ISSA

***

Dans le champ près du portail
Agaçant le chat
Les feuilles mortes

ISSA

***

Dans les fleurs tardives de cerisier
le printemps qui s’en va
hésite

BUSON

***

Comme elle fut bientôt
supérieure à nos forces
la boule de neige

YAEZAKURA

***

Ni sourire
ni larmes
dans cet hibiscus

RANSETSU

***

Du violet des nuages
au mauve des iris
ma pensée va sans cesse

CHIYO-NI

***

Publicités

Joyeux Noël !

Je vous souhaite un joyeux réveillon et un heureux Noël !
Ainsi que de très belles fêtes de fin d’année !
Pour ma part, je vais m’accorder quelques jours de repos et de farniente donc je vous retrouverai sur ce blog début 2018, si vous le voulez bien.

Ma bibliothèque – En résumé


J’ai eu envie de faire un petit point sur ma bibliothèque, après lecture du blog de Goran, dont j’ai trouvé l’idée très réjouissante, et que je vous invite à visiter ici.
Un aveu avant toute choses : je n’ai pas vraiment de bibliothèque bien localisée, plus exactement elle se divise entre deux appartements et se trouve disséminée sous les lits, sous les fauteuils, sur les tables, et accessoirement dans de (trop) petites bibliothèques … Pour réaliser cet article il m’a donc fallu fureter un peu partout, faire des piles de livres, etc.
Je peux dire que je possède environ 620 livres, sachant que je n’ai pas compté les livres pratiques, revues de poésie (j’en ai une centaine), revues de psycho, manuels pratiques d’informatique, et tous les livres qui n’ont pas grand chose à voir avec la littérature.
Sur ces 620 livres environ 50 sont des livres d’art, 40 sont des livres de psychologie et seulement 7 sont de la philosophie.
En retirant ces 97 livres, il me reste 523 livres de littérature parmi lesquels :
environ 40 sont des pièces de théâtre, avec pas mal de pièces de Shakespeare, d’Ibsen, de Pirandello et peu de classiques français. Contrairement à beaucoup de gens, j’aime énormément lire du théâtre, je préfère même en lire plutôt qu’assister à une représentation.
Environ cent cinquante sont des recueils de poésie, dont une bonne soixantaine rien que pour la poésie du 20è siècle.
Environ 90 ont été écrits par des femmes, Colette étant bien représentée, et d’une manière générale les romancières françaises contemporaines avec Delphine de Vigan, Virginie Despentes, Lydie Salvayre, etc.
Environ 95 ont été écrits avant le 20è siècle, surtout classés théâtre et poésie.
Environ 130 ont été écrits ces vingt dernières années, et se répartissent dans les romans et la poésie.
Environ 180 sont des livres d’auteurs étrangers, avec une prédilection pour Paul Auster, Zweig, Kundera, et les auteurs japonais du 20è siècle comme Kawabata ou Mishima.
J’ajoute que sur ces 523 livres, il y en a une petite vingtaine dont je compte me débarrasser et une petite vingtaine que je n’ai pas encore lus (ce ne sont pas les mêmes).

Voilà ! J’ai trouvé ce petit exercice agréable à faire, j’espère que le compte rendu vous aura intéressés !
Votre bibliothèque à vous est-elle très différente de la mienne ?

Bonne année à tous et quelques haikus !

branche_de_gui
Je vous souhaite à tous une très belle année 2017 pleine de paix et de douceur ! Mais aussi de culture et de réussites !

Voici quelques haikus de ma composition – pour célébrer l’hiver et le nouvel an !

Balade hivernale,
ciel couleur de patinoire
et trottoirs glissants.

**
Flocons pas plus gros
que des têtes d’épingles
– le froid me pique !

**
La nuit va tomber
sur l’épais brouillard d’hiver
– Voiles noirs, voiles blancs.

**
Cheminées fumantes
arbres saupoudrés de givre,
blancheurs dans la brume.

**
La nuit la plus longue
de l’année, ne pas dormir,
écouter la pluie.

**
Mouvement de recul
face à l’hiver qui approche
– Comment y échapper ?

**

En hiver, les arbres
ne meurent pas : ils dorment ;
les oiseaux les veillent.

**

Le jour se lève
sur un ciel couvert : passage
du noir au gris.

**
Dans la flaque d’eau
se reflètent les grands arbres
la tête en bas.

**
Pour la Saint-Sylvestre
La foret a les cheveux blancs
et de longs bas noirs.

**
Noël au jardin :
les escargots font leur
petit réveillon.

Marie-Anne BRUCH

Fanazo et Books tags

Je me suis inspirée du blog de Goran pour ce tag, puisqu’il autorisait ceux qui le suivent de reprendre son tag.
Voici le lien vers son article : https://deslivresetdesfilms.com/2016/05/27/fanazo-books-tag/

1/ EN PRIVÉ OU EN PUBLIC, AS-TU L’HABITUDE DE SENTIR TES LIVRES ?

L’habitude, non, mais il a pu m’arriver de respirer l’intérieur d’un vieux livre.

2/ COMMENT ORGANISES-TU TA BIBLIOTHÈQUE ? (GENRE, MAISONS D’ÉDITIONS, COULEURS, ETC.) ?

J’organise assez peu ma bibliothèque. A l’origine les livres étaient classés par genre puis par auteur, dans un ordre alphabétique. Mais, à l’usage mon classement est devenu un peu hasardeux. A l’intérieur du classement pas genre j’ai aussi un classement par siècles, qui me satisfaisait assez du temps où ma bibliothèque était bien rangée.

3/ TES LIVRES RESTENT-ILS PRÉCIEUSEMENT À LA MAISON OÙ ILS T’ACCOMPAGNENT PARTOUT ?

Non, ils m’accompagnent où je vais, aussi bien en week-end qu’en vacances.

4/ AS-TU DÉJÀ ACHETÉ UNE AUTRE ÉDITION D’UN ROMAN (OU SÉRIE) PARCE QUE TU N’AIMAIS PAS PARTICULIÈREMENT CELLE QUE TU AVAIS DÉJÀ ?

Je ne crois pas. Par contre, j’ai dû acheter trois éditions différentes des oeuvres complètes de Rimbaud, mais ça doit être le seul cas.

5/ DEPUIS COMBIEN DE TEMPS COLLECTIONNES-TU LES LIVRES ? EST-CE QUE BOOKTUBE T’AS BEAUCOUP INFLUENCÉE ?

Je ne collectionne pas les livres. J’en achète en grande quantité, nuance.

6/ TU AS ACHETÉ UN LIVRE IL Y A UN BON MOMENT ET IL ATTEND SAGEMENT QUE TU LE LISES… MAIS IL NE T’ATTIRE PLUS DU TOUT. TU LE GARDES JUSTE AU CAS OÙ ? TU T’EN DÉBARRASSES ?

Je ne me débarrasse pas des livres que je n’ai pas lus.

7/ PLUTÔT DONNER, REVENDRE OU ENTASSER LES LIVRES LUS ?

Entasser.

8/ LIVRE ET ADAPTATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES : SACRILÈGE, BON FILON, OU GRAND PLAISIR DE RETROUVER L’UNIVERS SUR GRAND ÉCRAN ?

Je n’aime généralement pas retrouver sur grand écran une histoire que j’ai lue dans un roman, je trouve qu’on y perd beaucoup.

9/ TU PRÉFÈRES LES LIVRES D’OCCASION OU LES LIVRES NEUFS ?

Peu m’importe, du moment que le livre est en bon état et a toutes ses pages.
D’une manière générale, j’aime bien les livres bon marché.

10/ EST-CE QUE TU CORNES OU ÉCRIS SUR TES LIVRES OU EST-CE QUE C’EST SACRILÈGE POUR TOI ?

Oui, je corne mes livres car j’ai la manie de perdre mes marque-pages. Mais je n’écris pas sur les livres, sauf ceux dont je suis l’auteur pour faire une dédicace.

11/ PARLES-TU À TES LIVRES DURANT TES LECTURES ?

Drôle de question. Non. Par contre, je peux leur rire au nez ou leur sourire.

12/ PEUX-TU PRÊTER UN LIVRE DE TA BIBLIOTHÈQUE QUE TU N’AS PAS ENCORE LU OU EST-CE QUE CELA TE DÉRANGE ?

Bien sûr que je peux prêter mes livres.

13/ PARMI LES 5 SENS, LEQUEL DÉFINIT LE MIEUX TON RAPPORT AUX LIVRES ?

La vue…

14/ QUELLE EST POUR TOI LA PLUS BELLE BIBLIOTHÈQUE DU MONDE ? (IMAGINAIRE OU RÉELLE)

La plus belle bibliothèque au monde serait plutôt petite car je n’aime pas les lieux gigantesques, et on y trouverait absolument tous les livres qu’on cherche, donc ce serait plus ou moins une utopie !
Je crois, ceci dit, que la plus belle bibliothèque est celle qui réunit les livres qu’on a aimés ou qu’on envisage de relire …

Merci de m’avoir lue. Tous ceux qui me suivent peuvent reprendre ce tag livresque.

Un peu de vacances pour La Bouche à Oreilles !

fontaine_treviCa fait assez longtemps il me semble que je n’ai pas pris de vacances, aussi je compte m’accorder un repos, sinon mérité en tout cas désiré 🙂
Comme à chaque fois que je délaisse un peu ce blog, je mets la photo de la fontaine de Trévi, mais n’en déduisez pas pour autant que je pars à Rome ou en Italie … pas du tout !
Prochain article d’ici une petite quinzaine de jours : disons, en gros, avec le printemps !

Petit aperçu de mes lectures actuelles :

– Un essai théorique sur la poésie : Sept poètes et le langage de G. Mounin – passionnant !

La nuit de l’Oracle de Paul Auster – un roman qui m’est tombé assez vite des mains mais que j’essaierai peut-être de reprendre. Un jour je crois que je laisserai définitivement tomber Paul Auster mais pour le moment je ne peux pas m’empêcher d’éprouver encore une sorte de fascination-répulsion-attraction bizarre …

– Le dernier numéro de la revue poétique Friches reçu cette semaine.

Arrivederci !

Une nouvelle année commence

branche_de_gui
Nous voici le premier janvier, et je tiens à souhaiter une heureuse année 2016 aux lecteurs qui me suivent, et à ceux qui me laissent des commentaires.
Je vous souhaite de belles lectures, de la poésie, de la réflexion, et tout ce qui nourrit l’esprit.
Je vous souhaite de pouvoir prendre du temps pour la beauté et la sérénité.
Je vous souhaite aussi la paix, la sécurité, la prospérité, dans un monde plus humain.
Et l’affection de ceux qui vous entourent.

Quant à moi, je souhaite que ce blog continue à son rythme, tranquillement, et qu’il me fasse faire encore un bout de chemin parmi les livres.

Meilleurs vœux !

Pour vous faire patienter

Cette première quinzaine d’août, j’ai un peu délaissé ce blog. Ce n’était pas tout à fait volontaire, et chaque jour je me disais « Aujourd’hui je vais écrire un article ! » et puis, le soir arrivait et je n’en avais pas écrit …
Bref, j’espère, chers lecteurs et followers, que vous ne m’en voudrez pas de cette paresse estivale qui, après tout, est assez banale !
Ce blog reprendra à un rythme plus soutenu vers le 20 ou 25 août.

Je vous laisse sur un sonnet écrit il y a un ou deux mois et qui, j’espère, vous fera patienter !

Ségur, 2001

J’habitais en ce temps un quartier morne et chic,
Mélange de bars lounge et d’échoppes désertes,
Des arbres projetaient leurs longues ombres vertes
Le long du boulevard à l’incessant trafic.

J’étais en couple alors et je coulais à pic,
Puisqu’aimer c’est souvent souffrir en pure perte,
Le chagrin m’épuisait et me rendait inerte,
Puis souffrir devenait une sorte de tic :

Nous passions chaque soir en querelles absconses,
Les mêmes arguments et les mêmes réponses
N’aboutissaient jamais qu’au même noir sommeil.

Tout le reste du jour, j’errais comme un fantôme
En mal d’amitié vraie, indifférente au dôme
des Invalides, dont l’or brillait au soleil.

***

Un peu de vacances pour La Bouche à Oreilles !

Je ne pensais pas prendre de vacances avant août mais, finalement, la canicule aidant, j’éprouve le besoin de faire un petit break !
Ces derniers jours, je ne suis plus très motivée pour écrire de nouveaux articles, et j’ai envie de me reposer.
Ce blog reprendra d’ici une quinzaine de jours.
Bonnes vacances à tous, bon repos !

Je vous quitte sur une photo de la fontaine de Trevi, à Rome, qui représente à mes yeux une destination de rêve, et évoque La dolce Vita …
fontaine_trevi

La Bouche à Oreilles a trois ans !

Le lundi 15 juin La Bouche à Oreilles va « fêter » (si j’ose dire, car il n’y aura ni bougies ni gâteau …) ses trois années d’existence.
Une occasion pour moi de remercier les lecteurs qui me sont fidèles, ainsi que ceux qui ont la gentillesse de me laisser des commentaires !
Ce fut une année riche en découvertes poétiques et romanesques, comme par exemple : Jules Supervielle, Bohumil Hrabal, Les Vagues de Virginia Woolf, Siri Hustvedt, Michel Leiris, Thomas Bernhard, Georges Perros, Jacques Réda, Robert Desnos, Tawara Machi, et tant d’autres …
Non encore chroniquée ici, cette année 2014-2015 aura également marqué ma « rencontre » avec l’œuvre de Lydie Salvayre dont j’ai lu La Puissance des mouches en janvier et dont je lis actuellement Pas pleurer (Prix Goncourt 2014). Une œuvre impressionnante qui m’inspirera peut-être un article un de ces jours …

Petit bilan des 12 derniers mois :
Mes articles poésie ont, toujours, beaucoup plus de lecteurs que la catégorie romans.
Les trois articles qui ont eu le plus de lecteurs sont :
1) Les Soucis du ciel de Claude Roy (plus de 700 clics)
2) Sur Le bal d’Irène Némirovsky (plus de 650 clics)
3) Evadné de René Char (près de 500 clics)

On s’est connecté d’un peu partout pour visiter ce blog mais plus spécialement :
De France, des Etats-Unis, Belgique, Canada, Maroc, Suisse, Tunisie et d’Espagne.

Vous savez tout !

Je profite de cet article pour vous annoncer que je vais prendre quelques jours de repos : Donc pas de nouvel article sur ce blog pendant une dizaine de jours.