Quelques poèmes de Cédric Le Penven


Ces poèmes sont extraits du beau recueil « Variations autour d’un geste – 2 » de Cédric Le Penven, paru en mars 2017 chez Encres Vives, il porte le numéro 464 de la collection.

***

C’est que ce geste
main posée
contre écorce
est devenu
main posée
sur le ventre
de ma femme enceinte
et que le trouble
est si grand
que la bouche pourrait
demeurer coite

***

pour être bien sûr
qu’il est là avec nous
séparé simplement
par une paroi de peau
de muscles
qui laisse passer les voix
notre amour

***

et puis toi
si attentive
tu le vois lui
dans ce monde clos
de ton ventre
sais qu’il ne sait
pas jusqu’où
étirer ses bras
ses jambes
ni où porter son regard
qui n’a jamais vu

***

Publicités
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. C’est simple et magnifique à la fois! Les mots comme une long fil, celui, ininterrompu du contact des peaux qui se disent l’amour.

    Réponse
  2. Très beau…

    Réponse
  3. arbrealettres

     /  28 septembre 2017

    Beaux poèmes sur l’amour paternel-maternel 🙂
    J’allais dire merci pour la découverte (du poète) mais non 😉
    https://arbrealettres.wordpress.com/tag/(Cedric-Le-Penven)/
    J’aime bien ce qu’il dit
    « Parfois je me dis poète et cela me fait rire »…
    Belle journée Marie-Anne 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :