Quelques poèmes de Ryôkan

Ryôkan (1758-1831), moine zen et poète japonais, fut peu connu de son temps mais devint très populaire au 20è siècle. Il a laissé à la postérité une cinquantaine de courtes poésies. (source : éditeur)

**

Ô pruniers en fleur,
soyez pour mon vieux cœur
la consolation !
Mes amis d’ancienne date
à présent m’étant ravis.

**

Même étourdiment,
ne fais plus mal à personne !
Singe que tu es,
tu n’en subirais pas moins
la conséquence des actes.

**

L’automne bientôt
avec ce qu’il met au cœur
de si désolant.
Quand sur les petits bambous
la pluie devient plus sonore.

**

Frondaisons pourprées
qui vous êtes effeuillées
dans l’eau du torrent,
laissez au moins vos reflets !
En souvenir de l’automne.

**

Au crépuscule,
sur la colline, ces pins,
s’ils étaient des hommes,
c’est du passé qu’auprès d’eux
j’aimerais à m’enquérir.

**

Le recueil Ô pruniers en fleur de Ryôkan était paru chez Folio en 2019 dans une traduction d’A.L. Colas datant de 2002.

Poster un commentaire

21 Commentaires

  1. De Ryôkan, j’ai lu « La Rosée d’un lotus ». J’aime beaucoup…

    Réponse
  2. J’aime bien cette poésie japonaise.
    Bonne journée, Marie-Anne.

    Réponse
  3. Quoi de plus beau, de plus subtile que cette poésie pour convaincre que la délicatesse n’a rien de commun avec la mièvrerie !

    Réponse
    • En effet ! La marge entre les deux est parfois étroite mais ici on sent une douleur contenue et une sincérité qui empêche toute mièvrerie. Merci Danielle, bonne soirée !

      Réponse
  4. Une poésie des jours à cueillir et déguster comme un fruit savoureux.

    Réponse
  5. C’est si beau ! Passe un joli dimanche Marie-Anne 🙂

    Réponse
  6. Une poésie simple mais qui vient aux lèvres naturellement de celui qui prend le temps de considérer la nature et d’être à l’écoute.

    Réponse
  7. arbrealettres

     /  17 janvier 2021

    Toujours un plaisir ces Poésies Japonaises 🙂
    Merci Marie Anne
    Bonne fin de wk
    https://arbrealettres.wordpress.com/tag/(Ryokan/

    Ch

    Réponse
    • Très agréables à lire, en effet ! On sent qu’elles ont été écrites par un moine, avec leur tristesse contemplative. Bonne semaine Christian !

      Réponse
  8. L’automne bientôt avec ce qu’il met au cœur de si désolant. Quand sur les petits bambous la pluie devient plus sonore.
    Si beau, merci Marie-Anne 🤗

    Réponse
  9. Beaucoup de nostalgie face au temps qui passe.

    Réponse
  10. Ce poème porte en lui – admirablement – une tristesse et/ou nostalgie qui montre tout l’art de son auteur. La poésie japonaise est très fine.

    Réponse
  11. J’aime beaucoup ces courts poèmes japonais, délicatement ouvragés. Le dernier est mon préféré.
    Merci Marie-Anne.

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :