Trois poèmes de Gérard Chaliand

couverture chez Poésie-Gallimard

Gérard Chaliand est né en 1934 à Bruxelles, spécialiste de géopolitique, il a passé une quarantaine d’années à voyager sur tous les continents.
La poésie et l’amour ont été, tout au long de son existence, avec l’aventure et l’intérêt porté aux autres cultures et à la création, ses soucis majeurs. (source : notice biographique des éditions Gallimard).

**
(page 47.)

Chaque bouffée de soleil l’avait porté à l’amour ;
une tendresse déchirée lui faisait ouvrir les mains.

Du fond de sa mémoire, jaillissaient parfois
des tristesses anciennes auxquelles il ne croyait plus.

Quand il ouvrit les yeux, au grand soleil,
fatigué d’espérance, las d’avoir rêvé,
il s’étendit sur la grève, les lèvres pleines d’écume.
Loin, résonnait le pas des marches stériles.

La tristesse porte de longues fatigues,
tisse des rêves solitaires.
Tout me manque,
jusqu’à cette femme précieuse et nue dont j’ai soif.

**

(page 132.)

Tout ce qu’il va perdre, je l’ai perdu

A Fanny

Tout ce qu’il va perdre,
disait Nazim Hikmet en évoquant sa jeunesse,
je l’ai perdu.
Et moi, il me faudra perdre aussi
ce qu’il me reste encore,
jusqu’à me perdre moi-même,
sans autre trace que les mots que je laisse,
devant un quai désert où bat le vide du vent.

**

(page 117)

13.

 » La servitude abaisse les hommes jusqu’à s’en faire aimer »
Ces mots me reviennent souvent à l’esprit.
L’acceptation de l’ordre supposé du monde
Le poids de la tyrannie, subie au nom de la sécurité.
Je ne juge pas ceux qui furent défavorisés par la naissance,
mais les autres, ceux qui pouvaient…

**

Le recueil Feu nomade, d’où sont issus ces trois poèmes, est paru chez Poésie/Gallimard en 2016.

Poster un commentaire

28 Commentaires

  1. Je l’avais beaucoup aimé…et je vais le relire!

    Réponse
  2. Comme d’habitude, je ne connaissais pas. Mais quelle force ! Merci encore pour cette découverte 😉

    Réponse
  3. Cette année je vais lire plus de poésie, je pense que tu y es pour quelque chose 🙂

    Réponse
    • Ah chouette 🙂 Tu as vu que j’ai remplacé ma vieille image d’en-tête toute sombre par ton superbe visuel beaucoup plus classe ? Je suis très contente du résultat ! Merci Goran 🙂

      Réponse
      • Non, j’ai pas fait attention, j’arrive tout de suite… 😉

      • Je suis déjà là, j’ai fais vite 🙂 Je suis content que ça te plaise et puis tu as changé le fond, je trouve ça génial, c’est un tout nouveau site maintenant… 😉

      • Moi aussi je trouve ça super ! 🙂 J’ai mis une couleur de fond qui s’harmonise avec ton visuel comme ça c’est encore mieux 🙂

      • Oui, la couleur est parfaite 🙂 Bravo 👍

      • Eh oui, c’est vrai que ça change tout ! Ca donne un gros coup de jeune à mon site.

      • Carrément ! C’est très clair, plus joyeux 🙂

      • Oui !! 🙂 C’est incomparablement mieux !

  4. J’aime beaucoup 13. Bonne journée la bouche à oreille 🙂

    Réponse
  5. Merci pour ces poèmes, Marie-Anne, et bonne journée.

    Réponse
  6. Je l’ai dans ma bibliothèque poésies et chansons. J’avais apprécié cette sensibilité qui semble si naturelle à la lecture. Mais quel beau travail d’écriture!

    Réponse
    • Oui, c’est une langue très agréable à lire et qui coule harmonieusement. J’aime ces réflexions
      sur le monde et l’existence humaine. Merci Frconstant, Bonne journée !

      Réponse
  7. Ouah, super, je ne connaissais pas ce poète, merci pour la découverte, et ce que j’en lis me plaît, beaucoup, très bonne journée

    Réponse
  8. Je découvre cet auteur avec beaucoup d’intérêt. Je note 🤗

    Réponse
  9. C’est magnifique, les poèmes et cette couverture qui est une invitation à la découverte. Merci pour ces propositions poétiques toujours pertinentes. J’apprend beaucoup grâce à toi sur la poésie. Excellente soirée Marie-Anne 🙂

    Réponse
    • Ravie de savoir qu’ils te plaisent ! Je les trouve très beaux. La poésie contemporaine est pleine de pépites qui méritent d’être mieux connues ! Merci Frédéric 🙂 Bon week-end !

      Réponse
  10. Maintenant je comprends pourquoi cet homme me fascinait autant quand il parlait de géopolitique. Contrairement aux autres experts, il semblait parler de très loin, de très haut, habité de « tristesses anciennes », « fatigué d’espérances »… magnifique, merci Marie-Anne !

    Réponse
  11. arbrealettres

     /  17 janvier 2021
    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :