Deux de mes derniers poèmes en prose

Le Jour et la nuit

Le jour n’est ni le contraire ni l’inverse de la nuit, – encore moins son opposé – car, ce que le jour recherche en déblayant les nuages du côté du levant, la nuit le cherche aussi en fouillant les impuretés des ténèbres sous le colimaçon du rêve.
Ce que le jour amplifie et fait résonner dans les trois dimensions bien cartographiées de la conscience, la nuit le rétrécit, le réduit à la seule et unique dimension du tâtonnement.
Si le jour nous met face au tumulte du monde pour nous faire comprendre que nous sommes voués à la connaissance, la nuit nous met face à notre propre tumulte pour nous faire comprendre que seule l’ignorance recèle quelque issue.
Le jour n’est ni le contraire ni l’inverse de la nuit, ce sont simplement deux mondes qui se tournent autour pour mieux s’éviter, et qui ne peuvent se rencontrer qu’en rougissant.

Marie-Anne Bruch

***

Neige de Printemps

L’hiver est réapparu au beau milieu des mésanges en fleurs et des hirondelles en bourgeons, changeant les giboulées en poudreuse et la boue en verglas, figeant le paysage dans un scintillement de cristal friable, amortissant la stupéfaction de nos cœurs sous plusieurs épaisseurs de docile patience.
Alors, le cerisier ne sait plus démêler – entre froidure et fraîcheur, entre blancheurs et lividités – de la neige ou de la fleur, laquelle est la plus délicate ou la plus éphémère, laquelle se laissera cueillir avec le plus d’ineffable abandon.

Marie-Anne Bruch

***

Publicités
Poster un commentaire

26 Commentaires

  1. J’aime beaucoup, Marie-Anne.

    Réponse
  2. C’est très beau…

    Réponse
  3. J’aime beaucoup. Merci pour ce partage

    Réponse
  4. Le second me touche beaucoup.

    Réponse
  5. arbrealettres

     /  20 mars 2018

    Joli 🙂 .. un petit peu plus court ? lol! 😉
    Je plaisant.. autre style la poésie en prose
    Belle journée .. de PRINTEMPS Marie-Anne !
    Oui hier … l’Hiver!

    https://arbreaphotos.wordpress.com/2018/03/19/19-03-2018-demain-cest-le-printemps/

    Réponse
    • Merci Christian ! Oui, tu n’es pas fanatique des poèmes en prose alors je suis contente que, malgré tout, tu apprécies 🙂
      Très jolie photo 🙂
      Et vivement le vrai printemps !

      Réponse
      • arbrealettres

         /  20 mars 2018

        jardin à quatre jours d’intervalle.. Printemps puis hiver puis ce jour « presque printemps »!
        oui il faut de tout en Pays de Poésie et chacun sa sensibilité 🙂
        Bravo … à ta Muse ! 😉 (masculin ??)

      • Il faudrait inventer le masculin de Muse, en effet ! Les hommes ont aussi droit à ce rôle d’inspirateur 🙂

      • Le museau? 😂

      • Lol 😀 Oui, museau est très mignon 🙂

  6. J’aime ces poèmes en prose, surtout le second ! 🙂

    Réponse
  7. Michel B.

     /  20 mars 2018

    Très beaux en effet. Bien que, au sujet du premier poème, je pense que nuit et jour sont opposés ET complémentaires, tels le Yin et le Yang. La chute est magnifique. Et le second poème est d »une grande délicatesse.

    Réponse
  8. Oh que ces poèmes sont beaux! Les hésitations du cerisier m’émeuvent particulièrement…. merci de partager vos textes!

    Réponse
  9. Ça me parle bien…

    Réponse
  10. Je découvre à l’instant ces deux merveilleux poèmes d’une grande sensibilité. Vraiment très beau. Merci

    Réponse
  11. Je ne connais pas grand chose à l’art de la poésie. J’en lis quelquefois (le plus souvent à voix haute) et je laisse les mots m’habiter. J’aime particulièrement le rythme de « Neige de printemps » Deux phrases où on y entend la vie bruire jusqu’au plus profond des racines… C’est beau. Merci Marie-Anne.
    Pardonnez ma question, mais pouvez-vous m’expliquer comment l’on distingue la poésie en prose d’un texte littéraire très court ?

    Réponse
    • Merci beaucoup Laurence pour ces compliments qui me font très plaisir !
      Votre question est très pertinente et intéressante mais je crois qu’il y a souvent assez peu de différence entre poésie en prose et prose littéraire. Souvent, c’est le choix de l’auteur qui va classifier son texte plutôt dans l’une ou l’autre catégorie. Malgré tout, dans la prose poétique, il y a souvent une recherche de rythmes, d’images, de sonorités, qu’on ne retrouve pas dans tous les textes littéraires. Mais bon, certaines proses de Gracq ou de Colette tirées de leurs romans pourraient très bien être des poèmes. Ma réponse est sûrement un peu confuse, désolée 🙂

      Réponse
      • Merci infiniment Marie-Anne. Au contraire, votre réponse éclaire les subtilités de l’art poétique. En définitive, tout écrit en prose porte sur la sensibilité de chacun pour en devenir de la poésie 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :