La Bouche à Oreilles en vacances


Eh oui, c’est l’été. Ce blog va donc tourner à un rythme très ralenti jusqu’au début septembre.
Durant les deux prochains mois, je publierai peut-être de temps en temps un poème, sans régularité, au gré de mes humeurs.
Je compte profiter de cette pause estivale pour lire des classiques, dont je vous parlerai sans doute à la rentrée.
Je vous laisse sur une photo de Lisbonne, où j’aimerais beaucoup aller, bien que ce ne soit pas encore programmé pour cette année.
A bientôt, bonnes vacances !

Publicités

Sunshine Blogger Award

Merci à Eléonore qui m’a mentionnée pour ce Sunshine blogger Award !
Je réponds donc à ses onze questions :

1) Un livre plus marquant que les autres ?
Beaucoup de livres ont été importants pour moi, mais je crois que celui qui a le plus marqué ma jeunesse ce sont Les Oeuvres complètes de Rimbaud, que j’ai relues un nombre incalculable de fois.

2) Où iriez-vous, que feriez-vous à deux ?
Nous irions en Bretagne ou peut-être à Lisbonne ou encore en Andalousie. Nous discuterions à une terrasse de café …

3) Les trois choses que vous aimez faire dans votre quotidien ?
– Ecrire de la poésie le matin.
– Jouer du piano à midi.
– Recevoir le coup de téléphone de mon compagnon le soir.

4) Les quatre saisons de Vivaldi. Que vous inspire la musique classique ?
Dans mon enfance, mes parents en écoutaient et j’aimais bien. Après, j’ai préféré des musiques plus rock. Mais maintenant je suis revenue au classique. Par contre, j’aime essentiellement la période romantique et post-romantique. Les musiques plus anciennes m’ennuient.

5) Cinq choses et/ou personnes que vous chérissez.
Je vais en rester aux choses (je garde les personnes pour moi). J’aime le café, mon stylo, mon piano, ma bibliothèque, et mon ordinateur …

6) Et si votre vie était à refaire, aimeriez-vous changer votre destinée ?
Il y a des choses dans mon parcours qui ne me plaisent pas du tout, mais comme elles m’ont probablement conduite au point où j’en suis maintenant, et que je suis contente de ma vie présente, je ne sais pas …

7) Les sept merveilles du monde. Quelle est la merveille dans votre monde ?
Mon compagnon 🙂

8) Huit ou le chiffre de l’infini. Votre vie est éternelle, cela vous effraie-t-il ou non ?
Eternelle ça parait vraiment trop long. Mais si elle durait trois ou quatre cents ans ça me semblerait pas mal.

9) Neuf. La dernière chose (neuve) que vous ayez achetée.
Une paire de chaussures rose pâle, pour l’été.

10) Un souvenir de mes dix ans ?
Oui, je vivais jusque là en province, dans une maison avec un grand jardin, et nous avons déménagé à Paris. Je me souviens comme l’appartement me paraissait petit et comme la verdure me manquait, Paris me semblait tout gris.

11) Onze septembre 2001. Que faisiez-vous ce jour-là ?
J’étais au travail et mon chef a vu la nouvelle de l’attentat sur son ordinateur. Comme il y avait une télé dans un autre bureau, nous avons tous regardé les images. La plupart de mes collègues riaient en regardant les explosions (je le dis parce que c’est vrai). De mon côté, j’étais sur le point d’être virée et je n’allais pas très fort.

Chacun(e) peut reprendre ce tag selon son bon plaisir.
Et comme je suis très paresseuse, je pose les onze mêmes questions qu’Eléonore.

La bouche à oreilles a 6 ans, petit bilan


Le 15 juin 2012 je créai ce blog, sans ambition bien définie et avec l’objectif principal de me faire plaisir en parlant de ce que j’aime.
Six ans plus tard, et après quelque cinq cents articles (505 pour être précise) – je dois remercier les nombreux abonnés (environ 390) et les visiteurs plus ou moins réguliers qui mettent du mouvement dans ce blog, de même que les commentateurs qui font vivre et enrichissent mes petits articles.

Ce blog a reçu depuis sa création plus de 150 mille visites et plus de trois mille commentaires, essentiellement pour les articles poésie, et je suis ravie que des poètes comme René Char, Claude Roy, Jean Tardieu ou Samuel Beckett semblent si populaires.
Parmi les nombreux articles sur des poètes contemporains, ceux sur Christian Bobin, Liliane Wouters et Jean-Claude Pirotte reçoivent le plus de visites.

On s’est connecté d’un peu partout dans le monde pour regarder ce blog, mais surtout de France, des Etats-Unis, de Belgique, du Canada et du Sénégal, ou encore de Suisse et du Maghreb, ce qui me touche beaucoup. Mais il y a eu également, depuis les douze derniers mois, un(e) visiteur(euse) des îles Fidji, un(e) du Groenland et un(e) des Seychelles, ce qui est très agréable à imaginer.

Je cesse là avec les statistiques !

Si vous avez des observations sur ce blog ou si vous souhaitez que je consacre plus d’articles sur tel ou tel sujet, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Merci encore !

Meilleurs vœux pour 2015 ! Petite chronique et bilan

branche_de_gui
En ce premier jour de 2015 je tiens à souhaiter à tous les lecteurs qui me suivent (et aux autres qui sont juste de passage) une superbe année, pleine de lectures enrichissantes, de poésie et de succès personnels !
2014 aura été une année très réussie pour moi, pour ce petit blog, et j’espère que 2015 saura suivre la même pente.

Ces derniers mois, j’ai lu de nombreux livres que je n’ai pas chroniqués dans ce blog, et je voudrais aujourd’hui profiter de ce nouvel article pour noter quelques impressions au sujet de certaines de ces lectures qui m’ont marquée.
Les voici donc en vrac :

– Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau : Un livre de souvenirs du grand écrivain, dans lequel il essaye de prouver aux yeux de ses contemporains et de la postérité qu’il n’est pas un homme méchant – ce dont on l’a accusé à l’époque parce qu’il avait abandonné ses enfants les uns après les autres. C’est un livre extrêmement vivant et agréable à lire, où foisonnent les anecdotes amusantes, et où Rousseau ne cache rien de ses mauvais penchants et de ses petits travers, il n’hésite pas à aborder les thèmes liés à la sexualité en particulier, avec des tendances exhibitionnistes dans son adolescence dont il parle avec un mélange de pudeur et d’humour.
C’est surtout, à mon avis, un livre très passionnant si on cherche à se représenter ce qu’était la vie quotidienne au 18è siècle, avec ses habitudes sociales, ses mentalités, et la manière dont on concevait la psychologie.

– Métaphysique de la mort d’Arthur Schopenhauer.
Je ne suis pas du tout habituée à lire de la philosophie, et je craignais, en commençant ce livre, que ça me passe au-dessus de la tête. Mais j’ai été très vite rassurée : c’est un livre assez facile à lire pour un néophyte en philosophie, et qui ne demande pas trop de connaissances préalables. J’ai été très profondément impressionnée et même bouleversée par ce livre, qui est très stimulant intellectuellement, et donne une vision vraiment plausible de la mort telle qu’elle est peut-être. Selon Schopenhauer, la vie après la mort est une fable, nous n’existerons pas plus après la mort que nous n’existions avant la naissance, mais il est possible que la réincarnation existe et, du point de vue de notre espèce humaine, la mort n’existe pas vraiment dans la mesure où la nature de l’espèce est immuable …

– La Carte et le Territoire de Michel Houellebecq.
Je n’ai pas chroniqué ce roman car beaucoup de choses pertinentes ont déjà été écrites par la critique et par les commentaires de blogueurs. En fait, ce livre m’a beaucoup plu par son humour et le regard qu’il porte sur l’art contemporain, la célébrité et surtout des passages très forts sur l’euthanasie et la vieillesse. Par contre, il y a une tentative d’histoire d’amour qui selon moi n’est pas très réussie car un peu abstraite et désincarnée ; et puis il y a une tentative d’enquête policière qui n’est pas très palpitante non plus mais, à mon avis, Houellebecq n’avait pas de réelle ambition dans ce domaine. Reste une impression vraiment foisonnante, d’un livre qui essaye de donner une vision globale de la société contemporaine, et qui ne craint pas de combattre les clichés et les idées à la mode.

Voilà pour les trois livres lus et non chroniqués en 2014 et que je conseille vivement !

Anniversaire demain

bougieCe blog fêtera ses deux ans demain, c’est donc l’occasion de faire un petit bilan.
Ces trois-cents soixante cinq derniers jours, les articles qui ont été les plus lus sont :
* Les soucis du ciel de Claude Roy avec plus de six-cent-soixante vues.
* Le Bal d’Irène Némirovsky avec plus de 370 vues
* Trois petits recueils de Norge avec environ 250 vues.
* mon Poème d’Amour en vers libres avec 227 vues
* et Evadné de René Char avec 220 vues.
C’est donc, comme l’année dernière, la poésie du 20ème siècle qui suscite, de très loin, le plus d’intérêt.

 

Ce sont à peu près trois-cents personnes qui visitent chaque semaine La Bouche à Oreilles, avec une légère baisse depuis un mois.

 

Merci aux lecteurs, à ceux qui me suivent, et à ceux qui ont la gentillesse de me laisser des commentaires !

 

Ce blog continue – pas encore de vacances en perspective – en continuant à alterner la poésie et les romans.