Quelques uns de mes derniers haikus

C’est devenu une tradition pour moi de publier mes haikus sur ce blog, donc je m’y recolle une nouvelle fois.
Cette fois-ci, la période électorale m’a inspiré quelques vers, de même, plus banalement, que la nature lors de mes promenades …

***
Le bruit de la pluie
nous met martel en tête
– eau à percussions.

***

A l’abri des pluies
sous les bras du platane
– les iris bleus.

***

Grisaille d’avril
– le long des rues, le chant triste
des tourterelles.

***

Devenir plus vieille
un jour d’avril pluvieux
– caprices du temps.

***

Têtes d’affiches
dents noircies et petits cœurs
– sourire électoral.

***

Affiche sauvage
dents noircies, œil au chewing-gum
– gauche caviardée.
***

La plante d’intérieur
s’incline vers la fenêtre
– désir d’évasion.

***
Se tenir aux murs
rebondir à cloche pied
– danse des chaussettes.

***

Quelques uns de mes derniers haikus

Pourquoi ces fleurs
nommées pissenlits ? Chercher
des raisons bizarres.

***
Arbres et belles verdures
font peur à certains
– pollens de printemps.

***

Un pigeon tout gonflé
court derrière une pigeonne
au cœur de pierre.

***

Le magnolia nu
toutes ses fleurs à ses pieds
– effeuillage d’avril.

***
Petits cliquetis
sur les touches du piano,
les ongles trop longs.

***

Quelle différence
entre le zéphyr et la brise ?
L’arbre s’en balance.

***
Rien qu’à penser
au pèse-personne
sentir comme un poids.

***
Au mépris du printemps
Elles jonchent le sous-bois
les feuilles d’automne.

***

Harcèlement de rue :
se faire siffler par
un petit oiseau.
***

J’espère que ces quelques haikus printaniers vous auront plu, n’hésitez pas à me laisser vos appréciations !

Bonne année à tous et quelques haikus !

branche_de_gui
Je vous souhaite à tous une très belle année 2017 pleine de paix et de douceur ! Mais aussi de culture et de réussites !

Voici quelques haikus de ma composition – pour célébrer l’hiver et le nouvel an !

Balade hivernale,
ciel couleur de patinoire
et trottoirs glissants.

**
Flocons pas plus gros
que des têtes d’épingles
– le froid me pique !

**
La nuit va tomber
sur l’épais brouillard d’hiver
– Voiles noirs, voiles blancs.

**
Cheminées fumantes
arbres saupoudrés de givre,
blancheurs dans la brume.

**
La nuit la plus longue
de l’année, ne pas dormir,
écouter la pluie.

**
Mouvement de recul
face à l’hiver qui approche
– Comment y échapper ?

**

En hiver, les arbres
ne meurent pas : ils dorment ;
les oiseaux les veillent.

**

Le jour se lève
sur un ciel couvert : passage
du noir au gris.

**
Dans la flaque d’eau
se reflètent les grands arbres
la tête en bas.

**
Pour la Saint-Sylvestre
La foret a les cheveux blancs
et de longs bas noirs.

**
Noël au jardin :
les escargots font leur
petit réveillon.

Marie-Anne BRUCH