Quelques uns de mes derniers haïkus

Puisque la rentrée approche et que le temps semble vouloir se mettre à la morosité, je vous propose quelques haïkus écrits pendant l’été, pour prolonger un peu les beaux jours et le farniente !

***
La petite fille
pointe du doigt
l’éphémère

***

Papillon frôlé
– poudre d’argent
au bout du doigt.

***

Face à face
avec la rose
qui me tient tête.

***

Tournesols coupés
ne suivent plus le soleil
– torticolis.

***

Aires de repos
où les aoûtiens croisent
les aoûtats.

***

Ecraser
un moustique repu
– coup de sang.

***

Derrière un portail
aboiements plaintifs
– dénonçant l’absence.

***

En sandales
entre les flaques
– glissades d’été.

***

Pigeons de Paris
marcheurs tranquilles – passants
parmi les passants.

***

Vertus du miel
– les abeilles n’ont pas
mal à la gorge.

Publicités