Annonce de deux Mois Thématiques en Prévision.

Par goût et intérêt personnel, j’ai décidé de consacrer certains mois futurs à des thèmes particuliers.
Ainsi, le prochain mois d’octobre (2021) sera dédié au thème de la maladie psychique, avec des poèmes, des récits ou romans, une chanson et un film traitant de ce sujet, pas aussi difficile ou rébarbatif qu’on le croit généralement et qui a pu donner naissance à des œuvres belles et fortes.
Un autre mois thématique sera organisé en février 2022 sur le thème des Femmes japonaises, avec des présentations de poèmes, romans, films, écrits ou réalisés par des créatrices japonaises.

Sinon, vous retrouverez toujours en novembre quelques chroniques pour le défi des Feuilles allemandes d’Eva et Patrice.
Et en mars 2022, je participerai de nouveau au Mois de l’Europe de l’Est, selon mon habitude depuis de nombreuses années, avec là encore quelques chroniques.

Voilà pour mon petit programme ! J’espère que vous y prendrez plaisir !

C’est l’été pour La Bouche à Oreilles

La Plage, coucher de soleil, Bretagne

Il est temps pour moi de prendre quelques vacances et de me reposer.

Ce blog va donc adopter un rythme très ralenti pendant juillet et août, mais je ne vous abandonne pas tout à fait puisque j’ai planifié quelques articles poésie – exclusivement de la poésie contemporaine, avec une large majorité de recueils récents, de femmes poètes et d’auteurs ou d’autrices dont je n’ai encore jamais parlé dans ces pages !

J’espère que vous apprécierez ce programme estival !

Comme je serai en pause, il est possible que je ne réponde pas très vite à vos éventuels commentaires, ne m’en veuillez pas.

En tout cas, bonnes vacances à tous !

Et rendez-vous le premier septembre pour une rentrée en douceur.

La Bouche à Oreilles a 9 ans

Le 15 juin 2012 je créais La Bouche à oreilles sans projet bien défini, et surtout sans objectif de longévité particulier.
Finalement, neuf ans plus tard, je suis contente du chemin parcouru, des personnes côtoyées ou rencontrées grâce à ce blog, des nombreuses lectures intéressantes qu’il m’a permis de commenter ou de chroniquer, des échanges sympathiques et enrichissants qui foisonnent sur la blogosphère.
Jusqu’à aujourd’hui ce sont 795 articles qui ont paru ici, attirant plus de sept mille commentaires et environ deux cents vingt mille visiteurs.
Me voici donc partie pour une dixième année, avec toujours autant de plaisir et d’envie de continuer.
Merci à ceux qui me suivent, de façon régulière ou occasionnelle, et aux amis blogueurs qui me laissent leurs commentaires.

Sunshine Blogger Award – Juin 2021

Merci beaucoup à Katleen du blog Une vie des livres de m’avoir nommée au Sunshine Blogger Award. Elle m’avait en fait nommée en octobre 2020 mais je ne m’en suis aperçue que récemment.
Le principe est le suivant : on met le logo du prix, on dit qui nous a nommé, on répond aux 11 questions posées par cette personne, puis on choisit 11 personnes auxquelles on pose 11 nouvelles questions.

Les questions de Katleen et mes réponses :

  1. Quelle couleur te représente le mieux ?
    Pendant longtemps ma couleur préférée a été le vert et je me reconnais bien dans sa position intermédiaire entre les couleurs froides et chaudes, et puis c’est le symbole de l’espérance et aussi celui de la nature (qui m’est indispensable)
  2. Comment ranges-tu tes livres ?
    J’ai un classement assez compliqué dans lequel je ne me retrouve pas toujours moi-même : d’abord par genre, ensuite par siècle et enfin par ordre alphabétique. J’ai quatre bibliothèques, dont l’une est entièrement consacrée à la poésie (avec une étagère à part pour le théâtre). J’ai aussi mis à part dans une autre bibliothèque la littérature japonaise et celle de langue espagnole.
  3. Y a-t-il un auteur dont tu n’as apprécié aucun livre jusqu’à présent ?
    Oui, David Foenkinos. En fait, j’avais trouvé passable le premier livre que j’avais lu de lui (La Délicatesse) mais ceux que j’ai lus ensuite m’ont tous paru horribles, je me demande même comment on peut écrire ça.
  4. Quel personnage souhaiterais-tu avoir dans ta vie, et quel lien aurait-il avec toi ?
    J’ai rarement des grandes passions pour des personnages de romans mais il y a sûrement des écrivains que j’aurais aimé connaître, comme Colette, Virginia Woolf, Henri Michaux ou encore Paul Eluard. Désolée si ma réponse est à côté de la question.
  5. Quelle adaptation, sous forme de film ou de série, as-tu plus appréciée que le livre dont elle est issue ?
    Je dirais « Le Colonel Chabert » avec Depardieu, Fanny Ardant et Fabrice Luchini. Déjà, le film est assez bon mais surtout elle est issue d’une nouvelle très courte de Balzac, vraiment trop courte, que j’avais moyennement appréciée. Un autre film que j’avais préféré à son livre d’origine c’est « le Troisième homme » de C. Reed, inspiré par un roman de G. Greene. Il y en a sûrement beaucoup d’autres, et des plus récents, mais ça ne me vient pas tout de suite à l’esprit.
  6. Quel genre ou auteur souhaiterais-tu découvrir ?
    Il y a plusieurs auteurs que je souhaiterais découvrir : Mario Vargas Llosa, Rabelais, Jane Austen, et beaucoup d’autres. Je souhaiterais aussi lire plus de philosophie mais le temps me manque, hélas.
  7. Quel est ton signe astrologique ? Trouves-tu qu’il te correspond ?
    Bélier mais je ne crois pas être une fougueuse autoritaire comme sont supposées être les femmes béliers. Mon tempérament est au contraire très calme.
  8. Y a-t-il un article de ton blog dont tu es fier/fière et que tu souhaiterais re-partager ici ?
    Oui, celui où j’annonçais ma dernière publication de décembre 2020, « La Portée de l’ombre » chez Rafael de Surtis.
    Voici le lien où vous pouvez le consulter : ici mon article !
  9. Quelle est ta saison préférée ?
    Le printemps, pour les arbres en fleur, les températures qui se radoucissent et les jours qui rallongent. J’aime la lumière.
  10. Si tu ne devais écouter qu’un seul artiste ou groupe, lequel choisirais-tu ?
    Je serais bien ennuyée car j’apprécie d’écouter des choses variées (classique, jazz, rock, variété) donc je ne sais pas trop quoi répondre. Disons : Bill Evans car il a joué avec énormément de musiciens différents, dans des morceaux aux ambiances très diversifiées, et il a participé à beaucoup de chefs d’œuvre.
  11. Quelle est ta lecture en cours ? L’apprécies-tu ?
    J’ai commencé « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen, que je projetais de lire depuis plusieurs années sans trouver le moment propice. Je l’apprécie plutôt, surtout pour le regard de Jane Austen sur ses personnages, le mélange d’ironie et d’affection.

Voici les onze blogueurs et blogueuses que je nomme pour la suite :

  1. Claude, du blog des livres un jour
  2. Eléonore du blog du Soir en été
  3. Céciloule du blog Pamolico
  4. Frédéric du blog La Culture dans tous ses états
  5. Mélie du blog Mélie et les Livres
  6. Ingannmic (Ingrid) du blog Book’ing
  7. Alain du blog Bibliofeel
  8. Marie, La Barmaid aux Lettres
  9. Madame lit
  10. Frédéric Perrot du blog Bel de Mai
  11. L’Heure de lire

Pour les onze questions je vais être très paresseuse et sans aucune imagination puisque je voudrais reprendre les mêmes que Katleen m’a posées car ce sont d’excellentes demandes et que j’ai bien aimé m’y confronter.

A vous de jouer.

La Bouche à Oreilles fête ses sept ans !

Eh oui, ce blog a atteint aujourd’hui l’âge de raison : le premier article date du 15 juin 2012 !
Beaucoup de choses ont changé dans le monde et dans mon existence pendant ces sept années, mais je suis contente d’avoir pu garder mon cap en ce qui concerne ce blog et d’avoir fourni des articles à peu près régulièrement.
Pas de lassitude en vue, au contraire, donc je vais continuer !
Merci aux lecteurs du blog, à ceux qui me suivent fidèlement, commentent, ou simplement apprécient ! Car ils m’apportent beaucoup, initient des échanges très enrichissants et me donnent envie de poursuivre l’aventure.
C’est parti pour une huitième année, avec toujours poésie et littérature, quelques films et expos, voire un peu de musique de ci de là !

La Bouche à Oreilles en vacances


Eh oui, c’est l’été. Ce blog va donc tourner à un rythme très ralenti jusqu’au début septembre.
Durant les deux prochains mois, je publierai peut-être de temps en temps un poème, sans régularité, au gré de mes humeurs.
Je compte profiter de cette pause estivale pour lire des classiques, dont je vous parlerai sans doute à la rentrée.
Je vous laisse sur une photo de Lisbonne, où j’aimerais beaucoup aller, bien que ce ne soit pas encore programmé pour cette année.
A bientôt, bonnes vacances !

La bouche à oreilles a 6 ans, petit bilan


Le 15 juin 2012 je créai ce blog, sans ambition bien définie et avec l’objectif principal de me faire plaisir en parlant de ce que j’aime.
Six ans plus tard, et après quelque cinq cents articles (505 pour être précise) – je dois remercier les nombreux abonnés (environ 390) et les visiteurs plus ou moins réguliers qui mettent du mouvement dans ce blog, de même que les commentateurs qui font vivre et enrichissent mes petits articles.

Ce blog a reçu depuis sa création plus de 150 mille visites et plus de trois mille commentaires, essentiellement pour les articles poésie, et je suis ravie que des poètes comme René Char, Claude Roy, Jean Tardieu ou Samuel Beckett semblent si populaires.
Parmi les nombreux articles sur des poètes contemporains, ceux sur Christian Bobin, Liliane Wouters et Jean-Claude Pirotte reçoivent le plus de visites.

On s’est connecté d’un peu partout dans le monde pour regarder ce blog, mais surtout de France, des Etats-Unis, de Belgique, du Canada et du Sénégal, ou encore de Suisse et du Maghreb, ce qui me touche beaucoup. Mais il y a eu également, depuis les douze derniers mois, un(e) visiteur(euse) des îles Fidji, un(e) du Groenland et un(e) des Seychelles, ce qui est très agréable à imaginer.

Je cesse là avec les statistiques !

Si vous avez des observations sur ce blog ou si vous souhaitez que je consacre plus d’articles sur tel ou tel sujet, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Merci encore !

Un peu de vacances pour La Bouche à Oreilles !

fontaine_treviCa fait assez longtemps il me semble que je n’ai pas pris de vacances, aussi je compte m’accorder un repos, sinon mérité en tout cas désiré 🙂
Comme à chaque fois que je délaisse un peu ce blog, je mets la photo de la fontaine de Trévi, mais n’en déduisez pas pour autant que je pars à Rome ou en Italie … pas du tout !
Prochain article d’ici une petite quinzaine de jours : disons, en gros, avec le printemps !

Petit aperçu de mes lectures actuelles :

– Un essai théorique sur la poésie : Sept poètes et le langage de G. Mounin – passionnant !

La nuit de l’Oracle de Paul Auster – un roman qui m’est tombé assez vite des mains mais que j’essaierai peut-être de reprendre. Un jour je crois que je laisserai définitivement tomber Paul Auster mais pour le moment je ne peux pas m’empêcher d’éprouver encore une sorte de fascination-répulsion-attraction bizarre …

– Le dernier numéro de la revue poétique Friches reçu cette semaine.

Arrivederci !

Pour vous faire patienter

Cette première quinzaine d’août, j’ai un peu délaissé ce blog. Ce n’était pas tout à fait volontaire, et chaque jour je me disais « Aujourd’hui je vais écrire un article ! » et puis, le soir arrivait et je n’en avais pas écrit …
Bref, j’espère, chers lecteurs et followers, que vous ne m’en voudrez pas de cette paresse estivale qui, après tout, est assez banale !
Ce blog reprendra à un rythme plus soutenu vers le 20 ou 25 août.

Je vous laisse sur un sonnet écrit il y a un ou deux mois et qui, j’espère, vous fera patienter !

Ségur, 2001

J’habitais en ce temps un quartier morne et chic,
Mélange de bars lounge et d’échoppes désertes,
Des arbres projetaient leurs longues ombres vertes
Le long du boulevard à l’incessant trafic.

J’étais en couple alors et je coulais à pic,
Puisqu’aimer c’est souvent souffrir en pure perte,
Le chagrin m’épuisait et me rendait inerte,
Puis souffrir devenait une sorte de tic :

Nous passions chaque soir en querelles absconses,
Les mêmes arguments et les mêmes réponses
N’aboutissaient jamais qu’au même noir sommeil.

Tout le reste du jour, j’errais comme un fantôme
En mal d’amitié vraie, indifférente au dôme
des Invalides, dont l’or brillait au soleil.

***

La Bouche à Oreilles a trois ans !

Le lundi 15 juin La Bouche à Oreilles va « fêter » (si j’ose dire, car il n’y aura ni bougies ni gâteau …) ses trois années d’existence.
Une occasion pour moi de remercier les lecteurs qui me sont fidèles, ainsi que ceux qui ont la gentillesse de me laisser des commentaires !
Ce fut une année riche en découvertes poétiques et romanesques, comme par exemple : Jules Supervielle, Bohumil Hrabal, Les Vagues de Virginia Woolf, Siri Hustvedt, Michel Leiris, Thomas Bernhard, Georges Perros, Jacques Réda, Robert Desnos, Tawara Machi, et tant d’autres …
Non encore chroniquée ici, cette année 2014-2015 aura également marqué ma « rencontre » avec l’œuvre de Lydie Salvayre dont j’ai lu La Puissance des mouches en janvier et dont je lis actuellement Pas pleurer (Prix Goncourt 2014). Une œuvre impressionnante qui m’inspirera peut-être un article un de ces jours …

Petit bilan des 12 derniers mois :
Mes articles poésie ont, toujours, beaucoup plus de lecteurs que la catégorie romans.
Les trois articles qui ont eu le plus de lecteurs sont :
1) Les Soucis du ciel de Claude Roy (plus de 700 clics)
2) Sur Le bal d’Irène Némirovsky (plus de 650 clics)
3) Evadné de René Char (près de 500 clics)

On s’est connecté d’un peu partout pour visiter ce blog mais plus spécialement :
De France, des Etats-Unis, Belgique, Canada, Maroc, Suisse, Tunisie et d’Espagne.

Vous savez tout !

Je profite de cet article pour vous annoncer que je vais prendre quelques jours de repos : Donc pas de nouvel article sur ce blog pendant une dizaine de jours.