Des Poèmes en prose de Thierry Roquet

Couverture du livre

J’ai eu le plaisir de découvrir en novembre le dernier recueil poétique de Thierry Roquet, intitulé sobrement « Promiscuités » et paru aux éditions du Cactus Inébranlable en automne 2022. Et j’ai eu envie de partager ici quelques uns des textes qui m’ont le plus plu.

Quatrième de Couverture

Thierry Roquet est un spécialiste du texte bref, voire excessivement bref. Il manie l’art de la concision à la perfection et s’inspire de chaque rencontre, de chaque observation, de chaque réflexion pour écrire une histoire dont on sort, à peine rentré. Cela tient de la performance…

Mon Avis en bref

Bien que ces proses soient courtes, et parfois très courtes, elles sont extrêmement diversifiées par leurs tons, leurs ambiances, leur aspect tour à tour descriptif, narratif, réflexif. Certaines penchent du côté de l’absurde, de l’étrangeté, d’autres jouent habilement sur les mots, d’autres encore mettent en relief nos petits travers humains, voire les incongruités de nos sociétés, avec une pointe d’ironie dépourvue d’aigreur ou d’acrimonie. Ça se lit très agréablement, et ça gagne même à être relu car certains de ces textes ne se révèlent vraiment qu’à la deuxième ou troisième reprise.

**

Page 18

La promesse en l’air s’en alla rejoindre, au ciel, le cimetière aux promesses qui s’étendait à perte de vue.

*

Elle était tellement en avance sur son temps qu’elle ne croisa jamais ses contemporains.

*

Page 19

« Il faut prendre les choses du bon côté » me dit-elle. Je n’écoutai qu’à moitié, lui tournant déjà le dos.

*

Page 34

Ils discutèrent à bâtons rompus. Puis ils allèrent chercher d’autres bâtons.

*

Page 37

Effet-papillon?

Un train en cache un autre qui peut cacher l’arbre cachant la forêt qui cacherait la gare et les voyageurs qui pourraient ne plus savoir l’heure du départ que cacherait cette drôle d’impression de déjà-vu.

*

Page 43

Mon premier dernier petit-déjeuner

On nous réveilla en sursaut. « Préparez-vous vite ! ». Les informations annonçaient l’imminence de la fin du monde, un événement à ne manquer sous aucun prétexte. J’eus tout juste le temps de boire un café noir sans sucre, en y trempant une délicate biscotte, tartinée de beurre demi-sel et de confiture à la rhubarbe. Puis : l’attente. Puis…
On nous réveilla en sursaut.

*

Page 63

« Va de l’avant ! » dit le père, assis sur sa chaise depuis des heures.

**

Publicité
Poster un commentaire

18 Commentaires

  1. J’aime bien la fin du monde.

    Réponse
    • Chaque jour, une nouvelle version de la fin du monde… ça me parait bien vu, et chacun peut le comprendre à sa façon.
      Merci Jean-Marc, belle journée à vous 🙂

      Réponse
  2. natlarouge

     /  7 décembre 2022

    va de l’avant, dit le père…

    Réponse
  3. C’est très joli ! Tu me fais découvrir cette maison d’édition !

    Réponse
  4. En jouant avec ses phrases on pourrait inventer de nouvelles citations… Bonne journée

    Réponse
    • C’est une possibilité, en effet ! Chaque texte peut faire travailler l’imagination et donner lieu à des variantes plus ou moins farfelues 🙂
      Merci de votre appréciation, bonne journée !

      Réponse
  5. Découverte complète et ça me plaît !

    Réponse
  6. Cette suite daphorisme est tout à fait délicieuse, entre Woody Allen et Jules Renard. J’aime beaucoup.
    Merci pour cette découverte Marie-Anne, très belle soirée.

    Réponse
    • Merci Prince ! Contente que tu apprécies ces proses. Elles m’ont beaucoup plu ! Je n’avais pas pensé à Woody Allen mais effectivement il y a des points communs.
      Bonne soirée à toi 🙂

      Réponse
  7. Ana-Cristina

     /  8 décembre 2022

    On lit un aphorisme comme on ouvre une pochette surprise…
    Merci Marie-Anne pour ces surprises !

    Réponse
    • Bonjour Ana ! Oui c’est une bonne comparaison ! C’est un genre de poésie que j’apprécie beaucoup. Les effets de surprise sont importants en écriture, déjouer les attentes du lecteur et tordre le cou aux clichés. Merci beaucoup de ton commentaire et bonne journée à toi 🙂

      Réponse
  8. OOh! Le genre que j’aime beaucoup ! ça se croque comme un bonbon…

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :