L’Art d’avoir toujours raison de Schopenhauer

Dans le cadre des Feuilles allemandes, le défi organisé par Eva, Patrice et Fabienne, j’ai choisi d’ouvrir et de clore ce mois de novembre 2022 avec le philosophe Arthur Schopenhauer.
Si je vous parlais il y a environ trois semaines des Aphorismes sur la sagesse dans la vie, je vous présente aujourd’hui L’art d’avoir toujours raison, qui est un livre plus court mais tout aussi percutant et qui a l’avantage d’avoir des applications pratiques tout à fait possibles et utiles dans nos vies quotidiennes.

Note pratique sur le livre

Genre : Philosophie (Essai)
Editeur : 1001 Nuits
Date de publication originale : 1831
Traduit de l’allemand par Dominique Laure Miermont
Nombre de pages : 76

Présentation du livre

Dans ce court essai, Arthur Schopenhauer explore trente-huit stratagèmes pour remporter une joute oratoire et imposer son point de vue dans une controverse.
Il ne s’agit pas ici d' »avoir raison » dans le sens de « prouver une vérité objective » mais plutôt de river son clou à son adversaire et d’avoir le dernier mot, même si on défend une thèse douteuse ou carrément fausse. Comme le dit Schopenhauer (je résume grossièrement), on peut avoir raison sur le fond et, malgré tout, se laisser écraser dans un débat parce qu’on n’a pas utilisé les bonnes tactiques.
Ce sont justement ces tactiques et ces stratégies que le philosophe nous expose : libre à nous de les appliquer si nous ne sommes pas trop scrupuleux (la plupart sont de la pure mauvaise foi) ou, au contraire, si nous voulons rester honnêtes, de les repérer chez nos contradicteurs pour mieux les déjouer et nous en prémunir.
C’est donc, en quelque sorte, un petit guide pratique, bien utile si nous devons nous mêler à des polémiques où règnent l’intimidation et les manœuvres de mauvaise foi.

Mon humble avis :

Schopenhauer a généralement une image austère, voire sinistre, mais ce petit livre a un côté très amusant et j’ai souvent souri en reconnaissant certains stratagèmes largement employés par les actuels hommes et femmes politiques de tous bords, dont les débats pourraient servir d’illustration à chaque page. Ce livre m’a aussi évoqué certaines polémiques sur les réseaux sociaux, comme quoi, du 19ème siècle au 21ème les mentalités et les caractères n’ont pas beaucoup changé et on emploie toujours les mêmes petites astuces pour enfoncer ses adversaires et opposants.
Agréable à lire et très court, cet essai ne nécessite pas une grande culture philosophique ; il est très accessible.
Un livre intelligent et réjouissant !

**

Un Extrait page 52

Stratagème 31

Si on ne sait pas quoi opposer aux raisons exposées par l’adversaire, il faut, avec une subtile ironie, se déclarer incompétent :  » Ce que vous dites-là dépasse mes faibles facultés de compréhension ; c’est peut-être tout à fait exact, mais je n’arrive pas à comprendre et je renonce à tout jugement. » De cette façon, on insinue, face aux auditeurs qui vous apprécient, que ce sont des inepties. C’est ainsi qu’à la parution de La Critique de la raison pure, ou plutôt dès qu’elle commença à faire sensation, de nombreux professeurs de la vieille école éclectique déclarèrent « Nous n’y comprenons rien », croyant par là lui avoir réglé son compte. Mais quand certains adeptes de la nouvelle école leur prouvèrent qu’ils avaient raison et qu’ils n’y comprenaient vraiment rien, cela les mit de très mauvaise humeur.
Il ne faut utiliser ce stratagème que quand on est sûr de jouir auprès des auditeurs d’une considération nettement supérieure à celle dont jouit l’adversaire. Par exemple, quand un professeur s’oppose à un étudiant. A vrai dire, cette méthode fait partie du stratagème précédent et consiste, de façon très malicieuse, à mettre sa propre autorité en avant au lieu de fournir des raisons valables. (…)

**

Publicité
Poster un commentaire

30 Commentaires

  1. Voilà un petit guide qui peut s’avérer très utile. J’en prends bonne note.
    Merci et belle journée Marie-Anne.

    Réponse
    • Bonjour Prince Écran Noir ! C’est vrai qu’il peut être utile. Pour mieux comprendre les débats politiques ou idéologiques ou même dans la vie quotidienne avec des interlocuteurs de mauvaise foi ça permet d’y voir plus clair ! Merci de ton intérêt et très bonne journée 🙂

      Réponse
  2. Ce petit traité est devenu le livre de chevet de tous les polémistes…Qu’importe la vérité, l’objectif est de mettre son adversaire k.o par des arguments mêmes fallacieux. Tout à fait d’accord , ce sont des ressorts identiques avec des moyens différents de l’Antiquité à aujourd’hui.

    Réponse
    • Bonjour Matatoune. Oui, c’est sûrement un livre utile pour les personnes qui aiment débattre, et aussi pour celles qui veulent analyser les manœuvres de manipulation et ne pas se laisser piéger ! En plus il y a un certain humour dans ce petit livre et ça se lit bien. Merci ! Bonne journée à vous 🙂

      Réponse
  3. natlarouge

     /  28 novembre 2022

    vous nous le vendez bien !

    Réponse
    • Ah ah 😀 Pourtant je n’essaie pas de faire de la pub 🙂 C’est juste que j’ai bien aimé ce livre, très sincèrement ! Merci ! Bonne journée à vous Natlarouge !

      Réponse
  4. Envie de le lire pour mieux analyser ce que « on nous dit! »

    Réponse
    • Bonjour. J’ai trouvé ce livre assez éclairant sur les techniques de persuasion ! Il a bien analysé les stratégies, je trouve. Merci de votre intérêt et très bonne journée à vous 🙂

      Réponse
      • Je l’ai acheté en 2019 et me suis bien amusée en le lisant (son nombre de pages et le sujet étant tout à fait à ma taille d’intelligence)!
        🙂

      • Bonjour Lyssamara ! Les livres courts sont souvent percutants et brillants… L’art de la concision est un exercice d’intelligence, je pense. Bien d’accord avec vous sur l’humour de ce livre ! Bonne journée à vous et merci 🙂

  5. Utile ! Il faut parfois savoir renoncer à convaincre à court terme. Il n’y a pas de meilleur terme que le bon mot. BJMA !

    Réponse
    • Bonjour Pat. C’est vrai qu’il faut parfois tout un long argumentaire pour prouver son point de vue. Ou alors on peut choisir des techniques plus rapides et expéditives…
      Merci de ton commentaire et bonne journée à toi 🙂

      Réponse
  6. J’adore le titre… J’aurais dû le lire lorsque j’occupais le poste de responsable en chef des griefs au syndicat! Devant l’employeur, j’aurais toujours eu raison! 🙂 Belle lecture pour ces Feuilles allemandes!

    Réponse
    • Bonjour Nathalie. Oui, quand on occupe ce type de poste dans un syndicat ça peut être utile de lire ce livre 🙂 C’est un bon outil de défense ! Merci de ton commentaire et bonne journée 🙂

      Réponse
      • Je suis bien heureuse de te lire et cela me fait plaisir si j’ai pu mettre à l’honneur Goethe pour Les feuilles allemandes. J’ai vraiment apprécié ma lecture. Il faut laisser de côté la religion et d’autres thèmes. Mais pour moi, ce livre apparaît comme une belle histoire d’amour. Merci!

  7. Merci Marie-Anne, pour avoir le dernier mot 😉..
    Je l’achète.
    Bises de Bretagne

    Réponse
    • Ah j’ai réussi à te persuader 🙂 Merci beaucoup de ton intérêt. J’espère que tu l’apprecieras autant que moi ! Très bonne journée à toi Eveline ! Bises

      Réponse
  8. Patrice

     /  29 novembre 2022

    Tu vas faire des émules avec ce titre ! Voilà une excellente idée de lecture (et de chronique pour « Les feuilles allemandes »). Je fais partie de ceux qui sont restés avec une image austère de Schopenhauer, héritée de mes lointaines heures de philo de terminale. Bien noté, merci Marie-Anne !

    Réponse
    • Bonjour Patrice. Effectivement ce livre donne une image un peu plus souriante de ce philosophe austère. Comme quoi il avait aussi des côtés facétieux ! Et surtout il observait les gens avec une grande attention, je pense ! Merci de ton commentaire et bonne journée 🙂

      Réponse
  9. Très intéressante plongée dans un court texte philosophique du philosophe dont j’ai entendu parler. Nul doute que les joutes verbales à l’assemblée nationale aujourd’hui, s’en inspire librement, sans le savoir. Une belle chronique, merci Marie-Anne ! belle journée à toi 🙂

    Réponse
    • Bonjour Frédéric ! Certainement les femmes et les hommes politiques maîtrisent parfaitement ces techniques ! Si j’en crois les derniers incidents à l’Assemblée nationale ils n’hésitent pas non plus à se menacer physiquement mais ça Schopenhauer n’explique pas de technique de boxe 🙂 Merci Frédéric et très bonne journée 🙂

      Réponse
      • tu as raison, ils sont pathétiques et sans aucun respect pour la fonction qu’ils occupent. On dirait parfois une sorte « de cours de récréation. » Pauvre Schopenhauer, il doit se retourner dans sa tombe. Qu’il est loin le temps de la Troisième République avec Thiers, Gambetta, Ferry, Clemenceau, Jaurès et tant d’autres. L’intelligence, le sens de l’échange, l’intérêt supérieur de la France, la qualité des discours et des oppositions. Un temps bénis. Je te souhaite une belle soirée Marie-Anne 🙂

      • Bonsoir Frédéric. Sous la 3ème république on étudiait encore « la rhétorique » au lycée, je pense. Et les hommes politiques étaient de grands orateurs qui enthousiasmaient les foules… Ce genre de talent n’existe plus beaucoup, tu as raison. Peut-être à cause des médias de masse. Merci ! Bonne soirée Frédéric 🙂

  10. Ana-Cristina

     /  29 novembre 2022

    Bonsoir Marie-Anne,
    … Le « toujours » fait toute la différence !
    J’avais ce manuel de survie dans ma bibliothèque, oublié, poussiéreux ; il avait coûté 10F, c’est tout dire. Jamais lu, à peine ventilé… Je l’ai donc ouvert. C’est un bon début. Tu m’as donné envie d’aller plus loin que le titre en citant le Stratagème 31. Cette position de défense fort grossière, je l’ai moi aussi vue. Être écrasé par un « adversaire » sans scrupule, plus fort que soi dans le maniement des mots, ce n’est pas drôle ! Au contraire, être capable de lui rabattre son caquet doit être jubilatoire. Toutefois, dans le feu de la conversation, ce n’est pas facile de « choisir les termes qu’on emploie, qu’on n’emploie pas et de savoir pourquoi » (Anna Ayanoglou) !
    Merci encore Marie-Anne pour ta chronique.
    Bien amicalement,
    Ana-Cristina

    Réponse
    • Bonsoir Ana, c’est très vrai, ce que tu dis… même si on connaît les différentes techniques de persuasion il faut encore avoir un sens de la répartie bien aiguisé et avoir l’esprit suffisamment souple pour choisir et adapter une technique générale à son propre cas particulier. Et puis, rebondir ensuite sur la réponse du contradicteur… Ce n’est pas simple, je le reconnais.
      Merci Ana de ton commentaire 🙂
      Bien amicalement,
      M-A

      Réponse
  11. Doudou Matous

     /  30 novembre 2022

    Bonjour. Je découvre ce blog grâce aux « Feuilles allemandes ». Cet opus me semble bien utile. En le complétant avec la « Rhétorique » d’Aristote, « L’art de la guerre » de Sun Tzu et « Le prince » de Machiavel, on doit devenir invincible !

    Réponse
    • Bonjour Doudou matous. C’est un bon programme de lecture effectivement ! Et ça fait même un peu peur quand on y pense 🙂 Je n’ai pas lu Machiavel mais je le ferai certainement un jour. Merci beaucoup de votre commentaire et très bonne journée à vous !

      Réponse
  12. Les bonnes techniques de persuasion ? Elles pourraient être utiles quand je présente mes coups de cœur littéraires 😉
    Merci Marie-Anne pour ces billets très intéressants. Bonne journée 🙂

    Réponse
    • Bonjour Eva 🙂 Je n’avais pas envisagé cette utilisation 🙂
      Disons que dans ce livre c’est plutôt de la persuasion agressive ou en tout cas combative… Avec des attaques personnelles, etc. Je pense que tes coups de cœur sont déjà assez convaincants pour te passer de ces méthodes 🙂
      Merci de ton commentaire et bonne journée à toi 🙂

      Réponse
  1. Les feuilles allemandes 2022 – le bilan – Et si on bouquinait un peu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :