Des Haïkus de la poétesse Chiyo-Ni

Couverture chez Moundarren

J’ai trouvé ces haïkus de la grande poétesse classique japonaise du 18ème siècle Chiyo-Ni dans le recueil « CHIYO NI, bonzesse au jardin nu » paru aux éditions Moundarren.

Chiyo-ni (1703-1775) est une nonne bouddhiste et poétesse de la période Edo. Elle excellait aussi bien dans l’art poétique que dans la peinture et la calligraphie. Elle commence à étudier le haïku dès l’âge de douze ans. A l’âge de 17 ans, elle est reconnue par le maître Shiko Kagami (1665-1731). Elle se marie à 18 ans mais son mari meurt deux ans plus tard. Devenue bonzesse en 1754, à l’âge de 52 ans, elle écrit le jour de son ordination : « Je ne rejette pas le monde, mais à cause d’un profond sentiment solitaire d’impermanence je recherche une voie où mon cœur puisse s’abreuver à la source pure qui coule nuit et jour ». Elle se lie avec la plupart des haïjins (auteurs de haïkus) les plus réputés de cette époque. Elle est parfois désignée sous le nom de Kaga no Chiyo.
Elle est considérée comme une des grandes poétesses japonaises.
(Sources : Wikipédia et éditeur, résumés et mixés par mes soins)

Note pratique sur le livre :

Genre : poésie
Année de parution chez cet éditeur : 2005
Edition bilingue (japonais-français)
Traduit en français par Cheng Win Fun et Hervé Collet
Nombre de pages : 106

Poèmes extraits du livre

Portrait de Chiyo-ni

les jeunes herbes
entre chaque brin
miroite l’eau

**

désir de femme
profondément enraciné
les violettes

**

le coucou
la page blanche
solitude

**

sous les nuages de pluie
ventre gonflé
la grenouille

**

papillon, papillon
sur le chemin de la fillette
derrière, devant

**

jamais éteint
mon cœur de femme
j’aère mes vêtements

**

fraîcheur !
le bas de ma robe soulevé par le vent
dans le bosquet de bambous

**

le liseron du soir
la grâce
des choses cachées

**

le liseron du matin
malgré la toile d’araignée
a éclos

**

prenant le frais
sur le pont, au milieu de la nuit
des gens qui ne se connaissent pas

**

dormant seule
réveillée par le gel nocturne
pur ravissement

**

Poster un commentaire

16 Commentaires

  1. Comme c’est beau. J’aime beaucoup votre série sur les femmes japonaises, sobre et ravissante à leur image.

    Réponse
    • Merci beaucoup Joséphine 🙂 La littérature japonaise a compté beaucoup de femmes importantes, dès les origines, et aujourd’hui encore elles sont en bonne place. Votre commentaire est très gentil. Belle journée à vous 🙂

      Réponse
  2. Magnifique ! Tout en suggestions ! Merci

    Réponse
  3. Bon jour Marie-Anne,
    On ne devrait écrire que des haïkus… (« le reste n’est que littérature ») 🙂
    Je vais me le procurer ce livre
    Bonne journée 🙂
    Max-Louis

    Réponse
  4. Encore une fabuleuse source d’émotions diverses qui jaillit de ces mots si méticuleusement choisis. J’aime particulièrement celui des papillons, et le tout premier, avec l’eau qui miroite entre les roseaux.

    Réponse
    • Bonjour Prince Écran Noir. Celui des papillons est l’un de mes préférés, moi aussi. Ils sont assez difficiles à départager. Celui du gel nocturne me plaît beaucoup également. Bonne soirée 🙂

      Réponse
  5. Je ne dirai pas mieux que Max-Louis…

    Réponse
  6. natlarouge

     /  10 février 2022

    quelle délicatesse ! merci de cette découverte, féminine en plus !

    Réponse
    • Ravie de vous avoir fait découvrir cette poète japonaise qui est sûrement moins connue que Bashô ou Soseki mais que j’aime bien aussi. Bonne soirée Natlarouge !

      Réponse
  7. Arrivée ici grâce à Lazuli Biloba. Merci de nous faire découvrir cette poétesse.

    Réponse
    • Bonjour Tania, bienvenue sur mon blog. Cette poétesse japonaise du 18ème siècle n’est pas très connue en France et j’étais contente de la découvrir. Merci, bonne journée 🙂

      Réponse
  1. Au jardin nu – Un jardin en forêt de Darney
  2. Bilan de mon Mois « Femmes Japonaises  et une petite surprise de clôture | «La Bouche à Oreilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :