Quelques poèmes d’Omar Khayyam

J’ai trouvé ces quelques poèmes dans le livre Vivre te soit bonheur d’Omar Khayyâm publié chez Folio Sagesse (Gallimard) en 2002, dans une traduction du persan de Gilbert Lazard.

Grand poète persan de l’époque médiévale, Omar Khayyâm (1048-1131) est aussi un mathématicien, astronome et philosophe de grand renom. Célèbre de son vivant pour son activité scientifique, il ne sera connu comme poète que longtemps après sa mort.

Quatrième de Couverture (Extrait) :

Dans une langue simple et sublime, une invitation à jouir de l’instant présent d’une étonnante modernité, par un immense poète persan du Moyen Âge.

page 10

De ce vert gazon, mon cœur,
et de ces fleurs de printemps
Jouis ; une semaine encore
a sombré dans le néant.
Bois le vin, cueille la fleur :
tandis que tu considères,
La rose devient poussière
et la verdure sarment.

page 12

Lève-toi, trésor de grâce :
l’aube fait le ciel pâlir ;
Tout doux caresse la harpe,
buvons tous deux à loisir.
Ceux qui sont sur cette Terre
ne sauraient y demeurer
Ni ceux qui s’en sont allés
jamais plus y revenir.

page 24

De la tyrannie du Temps,
ô on cœur, tu désespères,
Sachant que soudainement
surgira l’heure dernière.
Sur cette herbe printanière
prends ton plaisir d’un instant,
Avant que ces frondaisons
ne croissent de ta poussière.

page 52

Ah, que de siècles sans nous
le monde continuera,
Sans nul souvenir de nous
ni vestige de nos pas !
Avant notre venue rien
ne manquait à l’univers ;
Après notre heure dernière
rien non plus ne manquera.

page 57

Tandis que j’ai grande peine
et souffre longue douleur,
Ta plaisance est souveraine
et sans ombre ton bonheur.
Ne croyons pas trop que dure
l’un ou l’autre de ces deux :
Le gouvernement des cieux
dans son sac a plus d’un tour !

page 64

Nos entrées et nos sorties,
une ligne les gouverne,
C’est un cercle : on n’y saisit
ni origine ni terme ;
Et quant à savoir jamais
de quels limbes nous venons,
Dans quel gouffre nous tombons,
on ne dit que balivernes !

page 94

Puisque ma venue au monde
hors de moi fut décidée,
Qu’on est sûr en fin de compte
d’en sortir bon gré mal gré,
Debout, remplis ta fonction,
car je veux, enfant qui m’aimes,
Dans le vin noyer la peine
de l’humaine condition.

Article précédent
Poster un commentaire

17 Commentaires

  1. 83 années de vie y’a 1000 ans, elle fût donc bien goûtée!
    🙂

    Réponse
    • Oui certainement ! Ce poète chantait les plaisirs de la vie et il profitait de l’instant présent si on en croit ses poésies. Merci Lyssamara bonne journée !

      Réponse
  2. Michel B.

     /  5 décembre 2021

    Oh là là ! Tous ces extraits sont admirables
    au plus au point !… Et d’une profondeur d’âme !…
    Pas étonnant qu’ils soient tous d’Omar Khayyam !

    Réponse
  3. natlarouge

     /  5 décembre 2021

    eh oui, leçon de sagesse,p12 entre autre. Ne pas s’appesantir, vivre !

    Réponse
    • C’est la leçon du « carpe diem », valable à toutes les époques et sans doute dans toutes les régions du monde. Merci Natlarouge 🙂 bonne journée !

      Réponse
  4. Tout ce que j’aime !
    Merci pour la découverte Marie-Anne

    Réponse
  5. Merci Marie-Anne 🙏
    Vivre te soit bonheur, magnifique..

    Réponse
    • Un magnifique livre, en effet ! Qui chante les plaisirs de la vie, profiter de l’instant présent car la vie est brève. Merci Eveline ! Bonne journée 🙂

      Réponse
  6. frédéric

     /  6 décembre 2021

    Bonjour Marie-Anne,
    Merci pour ces extraits magnifiques d’un poète que je ne connaissais que de nom.
    Frédéric Perrot.

    Réponse
  7. Des poèmes très anciens mais qui demeurent intemporels. Une sagesse dont on redemande. Merci pour la découverte Marie-Anne. Passe une belle journée 🙂

    Réponse
  8. C’est assez vertigineux, comme si ce poète avait eu accès aux secrets de l’univers, comme s’il savait tout de notre place en ce bas monde.
    Des vers à méditer.

    Réponse
    • Tout à fait ! Il semble avoir eu une grande sagesse et une réflexion sur l’existence qui célèbre les plaisirs et la joie. Merci Prince Ecran Noir ! (Au fait, je voulais te signaler que j’ai ajouté ton site dans mes liens favoris, parmi les « liens cinéma »). Bonne soirée 🙂

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :