Des poèmes de Rose Ausländer

Couverture chez Héros-Limite

J’ai lu ce recueil de poésie dans le cadre des Feuilles allemandes de Patrice et Eva, du blog « Et si on bouquinait un peu » et de Fabienne du blog « Livr’escapades ».
« Je compte les étoiles de mes mots », publié par les éditions suisses Héros-Limite en 2011, présente un choix de ses poèmes en version bilingue.

Note sur la poète :

Rose Ausländer, née le 11 mai 1901 à Czernowitz (Autriche-Hongrie ; actuelle Ukraine) et morte le 3 janvier 1988 à Düsseldorf (Allemagne), est une poétesse d’origine juive allemande. Tout au long de sa vie, elle dut immigrer à de nombreuses reprises (Etats-Unis, Roumanie, Allemagne) et réussit à échapper à la déportation par le régime nazi mais elle dut fuir aussi l’Armée rouge soviétique. Son premier recueil de poèmes, L’arc-en-ciel, parut en 1939. Elle fut amie de Paul Celan. Elle écrivit principalement en allemand et parfois en anglais.

Ses thèmes de prédilection sont, selon ses propres mots : « Tout – l’unique. Le cosmique, le regard critique sur l’époque, les paysages, les objets, les hommes, les états d’âme, la langue, tout peut être un sujet. » (Source principale : Wikipédia)

**

Page 23

Lorsque tu es
absent
tout est aveugle

Je vois
cette cécité
à l’œil nu

**

Page 29

Dans le rayon
de mon amour
pour l’univers
je prie

Je m’épanouis
et me fane
dans ma prière

**

Page 35

Vérité
tu es
irrésistible

Je te reconnais
et te nomme
bonheur

**

Page 51

Je suis le sable
du sablier
et je m’écoule
dans la vallée du temps
qui m’étreint

**

Page 55

Pénétrer
la duplicité
Pétrie de matière et d’esprit

Là il n’y a ni commencement
ni fin

**

Page 71

Qui suis-je
quand les nuages pleurent :
un hôte étranger
sur une plage étrangère
j’attends
que le soleil m’aime
à nouveau
avec sa raison dorée

**

Portrait de Rose Ausländer en 1914
Logo du défi
Poster un commentaire

20 Commentaires

  1. idées baumes, céphéides de nos jours
    qui sait ce que l’éditeur a donné de Rosa pages 63 et 69

    Réponse
  2. Merci Marie-Anne d’avoir apporté un peu de douceur à notre mois thématique.
    J’aime beaucoup ces poèmes qui se marient très bien avec cette période de l’année…

    Réponse
    • Oui, ses poèmes ont une tonalité très douce, bien que sa vie ait été très agitée par les drames de la grande Histoire… Contente que tu les apprécies 🙂

      Réponse
  3. Merci pour la découverte !

    Réponse
  4. Encore une découverte !

    Réponse
  5. C’est beau.
    J’ai particulièrement apprécié le premier.
    Bonne journée, Marie-Anne.

    Réponse
  6. Merci beaucoup pour ta participation, Marie-Anne.

    Réponse
    • Ah oui c’est vrai que tu organises ces feuilles allemandes avec Eva et Patrice, j’ai oublié de te citer, désolée. D’ici quelques jours je rajouterai ton nom et le lien vers ton blog. Merci de ton commentaire !

      Réponse
      • Pas de soucis, Eva m’avait envoyé le lien vers ton article, je préfère lire les billets au fur et à mesure 🙂 Merci en tous cas pour ta participation, je me réjouis de lire ton/tes prochains billets!

  7. Merci Marie-Anne 🙏
    Une vie à fuir et des mots si beaux.. touchée 💗

    Réponse
  8. Très beaux morceaux choisis

    Réponse
  9. J’aime beaucoup ce type de poésie, je crois que je vais m’acheter le recueil direct ! Merci pour cette découverte

    Réponse
  1. Les feuilles allemandes 2021 – le bilan – Et si on bouquinait un peu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :