Le Chant des Consonnes (5è Partie)

Je poursuis la publication de mes petits textes de jeunesse – exercices de diction pour s’emmêler la langue ou fantaisies sans prétention pour le simple plaisir de juxtaposer des mots !
Ce sont davantage des jeux langagiers que de véritables poèmes mais je vous demande néanmoins d’en respecter le droit d’auteur !

saucisson

Et c’est parti pour les trois consonnes suivantes :

Au regard des toreros qui arborent leurs parures de dorures près des remparts aux rebords rembourrés où le ronron récurrent des rigueurs meurtrières réfrigère leurs remords, le rire des rats roux repérant les roueries des serrureries et les rustreries des armureries rend à l’horreur un air rare.

**

Sous ce solstice à suspense, ces sangsues astucieuses censées sucer en silence la substance des espèces en sauce sans assassiner celles-ci, suscitent chez ce saucisson suspicieux une sensation d’insistance sans cesse associée à son sang.

**

Ton tonton un tantinet triste trotte en titubant au faîte d’un tertre tortueux, teinté de tas de détritus, tentant à tâtons de triturer, et tout autant de tripoter, les tétons en titane d’une statuette taciturne ; bientôt retentit le tintouin d’un triton contestataire, entêté à traiter un tel attentat de totale turpitude.

Article précédent
Poster un commentaire

20 Commentaires

  1. Toujours aussi sympa…

    Réponse
  2. Original et bluffant 😃. Bravo !

    Réponse
  3. Bon jour,
    Lecture de longueur en largeur et latéralement sans laisser-aller le label du langage aux leçons de langue lève à lèvres la libération libertine … mais je litote littéralement à la logorrhée à l’excuse que c’est pour vous je fais … louanges 🙂
    Max-Louis

    Réponse
  4. Entêtons-nous donc à traiter tout autant tes attentats de totale turpitude, Marie-Anne.
    Bon dimanche à toi.

    Réponse
  5. Michel B.

     /  6 septembre 2020

    Quoi ? qu’est-ce ? du Queneau ? En tout cas, question diction, c’est carrément efficace, docteur ! ☺

    Réponse
  6. Un bonheur à lire, un casse-tête à dire, un vertige à comprendre.
    J’en rependrai volontiers une tranche. 😉

    Réponse
  7. grandlangue

     /  7 septembre 2020

    Ça me rappelle des exercices que ma mère imposait aux auditeurs de Radio Canada alors que j’étais enfant. Elle donnait des cours de diction en tant qu’animatrice. Ce n’est plus ce qu’on entend sur les ondes de nos jours!

    Réponse
    • C’est à-dire que mes textes ont aussi une petite ambition humoristique – au-delà de l’exercice de diction – voire un amusement langagier à la manière de l’Oulipo, donc quelque chose qui a un lointain rapport avec la poésie.

      Réponse
  8. J’attends le Z avec avec impatience, non parce qu’il finira un magnifique exercice, mais pour voir comment tu vas le zozoter…

    Réponse
    • Haha ! Oui, j’ai essayé de zozoter au maximum 🙂 Les dernières lettres de l’alphabet sont les plus ardues à faire. D’ici quelques jours, la réponse 🙂

      Réponse
  9. Ton amour des mots est réjouissant Marie-Anne. Une invitation au lâcher prise. Passe une belle soirée Marie-Anne 🙂

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :