Deux poèmes d’amour de Renée Vivien

anthologie quand les femmes parlent d’amour

Bien que je ne sois pas forcément très favorable aux « anthologies de poésie féminine » qui ont un peu le défaut de ghettoïser les femmes et de réunir des poètes qui n’ont rien à voir les unes avec les autres sous la seule banière de leur féminité, elles sont malheureusement très utiles pour découvrir des femmes poètes dont on ne parle pas ailleurs. Pourquoi on ne parle pas, par exemple, de Louise de Vilmorin ou de Renée Vivien dans les anthologies de poésie non genrées ? Mystère. Elles y auraient pourtant toute leur place.

Renée Vivien (1877-1909) de son vrai nom Pauline Mary Tarn est une poète britanique de langue française, qui a célébré les amours saphiques et la beauté féminine, aux environs des années 1900.

Chanson

Ta voix est un savant poème …
Charme fragile de l’esprit,
Désespoir de l’âme, je t’aime
Comme une douleur qu’on chérit.

Dans ta grâce longue et blêmie,
Tu revins du fond de jadis …
Ô ma blanche et lointaine amie,
Je t’adore comme les lys !

On dit qu’un souvenir s’émousse,
Mais comment oublier jamais
Que ta voix se faisait très douce
Pour me dire que tu m’aimais ?

**

Vers d’amour

Tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits,
Ô Joie inespérée au fond des solitudes !
Ton baiser est pareil à la saveur des fruits
Et ta voix fait songer aux merveilleux préludes
Murmurés par la mer à la beauté des nuits.

Tu portes sur ton front la langueur et l’ivresse,
Les serments éternels et les aveux d’amour,
Tu sembles évoquer la craintive caresse
Dont l’ardeur se dérobe à la clarté du jour
Et qui te laisse au front la langueur et l’ivresse.

***

RENEE VIVIEN

Poster un commentaire

21 Commentaires

  1. Beauté!
    Merci Mari-Anne.
    Peut-être que sa célébration des amours saphiques ne plaît toujours pas à ces Messieurs et ces Mesdames qui constituent les anthologies…?

    Réponse
    • Vous avez sûrement raison Eléonore, cette poète choquait déjà les bourgeois des années 1900 et probablement elle choque encore de nos jours. Malgré tout ses poèmes sont très beaux … Merci de votre lecture et de vos mots, bon week-end 🙂

      Réponse
  2. « Vers d’amour », c’est magnifique ! Je découvre Renée Vivien et je me pose la même question que toi, pourquoi ne sont-elles pas, toutes ces poétesses de talent, plus présentes dans les anthologies de poésie non genrées.. ? Beau dimanche Marie-Anne 🙂

    Réponse
  3. Je ne connaissais pas Renée VIVIEN, alors que Louise de VILMORIN m’est plus familière (il est vraie que c’était une amie de COCTEAU ou POULENC.)
    Merci pour la découverte Marie-Anne !
    Et bonne journée à toi.

    Réponse
    • Renée Vivien est plus dans la génération 1890-1910, fin de siècle, dans le même cercle que Colette ou Anna de Noailles. Louise de Vilmorin est un peu plus tardive me semble-t-il et était plus connue pour ses romans que pour sa poésie … Merci Jean-Louis de ton commentaire ! Bon dimanche 🙂

      Réponse
  4. Je ne connaissais pas et c’est très beau…

    Réponse
  5. Une injustice qui se rétablit, petit à petit. Pour ma part, j’aime beaucoup lire « l’avis » des femmes. J’avais proposé Doette Angliviel…si ça intéresse quelqu’un…magnifique aussi !

    Réponse
    • Merci Pat ! Je viens de regarder Doette Angliviel sur Wikipedia, je ne la connais pas du tout, jamais entendu parler … Je serais intéressée d’en savoir plus. Peux-tu copier-coller un de ses poèmes pas trop longs en commentaire ? Si ça te dit … Bon dimanche en tout cas !

      Réponse
      • Voici ! mais son oeuvre la plus connue s’intitule « Jeux au jardin ». Bon dimanche à toi.

        Dame sans nom, lorsque cessera l’heure
        De me conduire où m’attendent vos anges,
        Vers le matin de la blanche aventure,
        Il vous faudra me cueillir en mon songe ;
        lorsque vos doigts feront tomber mes chaînes,
        Il vous faudra ne le dire à personne,
        Sauf aux oiseaux des amours qui me veillent.
        *
        Il vous faudra des sandales de neige
        Pour n’éveiller ceux de la maisonnée ;
        Il vous faudra, sans bruit, tourner la page
        Où s’écrivit mon ultime journée.
        Je veux partir sans que nul ne m’entende…
        Il vous faudra m’effeuiller en silence
        Et ne jamais, si l’on vous le demande,
        Aux curieux donner une réponse.
        *
        Quand ce sera, Madame, la seconde,
        Où vous voudrez ma main dedans la vôtre,
        Pour me guider vers le plus haut des mondes,
        Vous prendrez soin de clore les fenêtres,
        Que nul ne voie les apprêts de la fête,
        Que nul ne voie les roses du corsage,
        Comme l’on part pour des noces secrètes,
        Je veux partir sans que nul ne l’entende.

      • Merci pour ces poèmes, je les aime bien ! Le mélange de rimes et d’assonances me plait. Bonne soirée Pat !

  6. arbrealettres

     /  24 juin 2020

    Merci Marie-Anne
    Oui tout à fait d’accord … POESIE… pas de clivage de genre de pays de religion de ???
    Publiés! 🙂
    ET pour ceux qui ne connaissent pas …
    https://arbrealettres.wordpress.com/tag/(Renee-Vivien/

    Réponse
    • J’ai remarqué aussi que tu « arbralettres » tous les poètes sans exclusion – c’est très appréciable 🙂 Bon week-end Christian !

      Réponse
      • arbrealettres

         /  28 juin 2020

        Si tu en connais d autres… n hésite pas😉
        Bon fin de wk Marie Anne😘

  7. arbrealettres

     /  24 juin 2020

    Bel apm .. à l’ombre! 😉

    Réponse
    • Je reviens de passer quelques jours en Bretagne, la mer est très rafraichissante là-bas, et puis la brise marine permet de respirer 🙂 J’ai donc échappé à la canicule ! Beau dimanche 🙂

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :