Un poème de Julien Boutreux

Couverture du recueil

Le recueil J’entends des voix de Julien Boutreux (poète et écrivain français né en 1976) est paru aux éditions du Citron Gare, dirigées par Patrice Maltaverne, en novembre 2019.
C’est une poésie ironique et décalée, profonde avec légèreté, un peu désinvolte et en même temps très juste, que j’apprécie beaucoup.
Ce livre est illustré de dessins en noir et blanc, par Dominique Spiessert.

Voici un des poèmes du recueil J’ai un métier vachement cool, en première partie de ce livre.

J’ai un métier vachement cool
toute la journée j’invente des phrases
je suis payé pour ça
une phrase inventée qui m’est achetée
peut se retrouver dans le journal
dans un livre
dans une circulaire
dans la bouche d’un autre
et à chaque fois qu’elle est citée
ou prononcée
je touche des droits d’auteur
ma phrase peut devenir un slogan
électoral ou publicitaire
ça paie bien
ça peut paraître génial comme job
puisque rien n’est plus simple que d’inventer
une phrase
en apparence
sauf qu’une phrase vraiment nouvelle
une jamais dite, jamais lue
ça n’est pas si facile que ça
non
mon salaire je crois que je ne le vole pas
car formuler l’inouï
oui
c’est du boulot

JULIEN BOUTREUX

Poster un commentaire

10 Commentaires

  1. J’aime beaucoup, ça me fait penser à mon cher Bukowski…

    Réponse
    • Ah oui c’est vrai qu’il y a une ressemblance avec Bukowski. La poésie américaine a pas mal influencé les jeunes poètes français. Merci de ton appréciation Goran !

      Réponse
  2. Formuler l’inouï, oui, c’est du boulot.
    Bonne journée, Marie-Anne.

    Réponse
  3. Je ne peux pas juger sur un seul exemple n’ayant pas lu ce livre et je m’en excuse auprès de l’auteur, mais pour moi même si la prose est intéressante du point de vue de l’idée, je ne la considère pas vraiment comme un poème. Bien sûr à chacun son point de vue.

    Réponse
    • Oui, chacun peut avoir son idée personnelle sur la nature de la poésie et ce qui est de la « vraie poésie » ou ce qui n’en est pas … certains pensent que la poésie rimée au 21è siècle n’a pas lieu d’exister, d’autres pensent que la « vraie poésie » est définie une fois pour toutes depuis deux siècles … je crois que chaque poète est libre de faire la « vraie poésie » qui lui chante …

      Réponse
  4. C’est chouette aussi des poèmes teintés d’ironie qui nous font sourire et réfléchir sur notre monde. Merci Marie-Anne ! 🙂

    Réponse
  5. Un style très particulier effectivement. Un texte à méditer, à défaut de me transporter.

    Réponse
    • L’ensemble de ce recueil est très intéressant, original et amusant … il mérite d’être découvert. Bonne soirée Prince Ecran-Noir 🙂

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :