Un baiser s’il vous plait, d’Emmanuel Mouret

Voici un film français d’Emmanuel Mouret, qui date de 2007, et que j’ai vu pour la première fois en DVD il y a quelques jours.

Synopsis du début :

En déplacement pour un soir à Nantes, Emilie (Julie Gayet) rencontre Gabriel (Mickael Cohen). Séduits l’un par l’autre, mais ayant déjà chacun une vie, ils savent qu’ils ne se reverront sans doute jamais.
Il aimerait l’embrasser. Elle aussi, mais une histoire l’en empêche : celle d’une femme mariée (Judith, Virginie Le Doyen) et de son meilleur ami (Nicolas, Emmanuel Mouret) surpris par les effets d’un baiser.
Un baiser qui aurait dû être sans conséquences…

(Source du Synopsis : Allociné)

Mon humble avis :

C’est un film qui me semble rejoindre une certaine tradition du cinéma français, dans la lignée par exemple de Rohmer, avec des chassés-croisés amoureux soutenus par des dialogues très littéraires, qui cherchent à nous amuser et surtout à nous faire réfléchir – et qui, du reste, y parviennent.
La sensualité est présente de bout en bout, mais elle reste très intellectuelle et il faut parler durant de longues heures avant de se mettre d’accord sur les modalités précises de l’échange d’un simple baiser.
Le but du film est d’ailleurs de nous expliquer qu’un baiser n’est absolument pas simple, qu’il ne peut être donné à la légère, qu’il est infiniment dangereux et inflammable, comme les produits chimiques que Judith (Virginie Ledoyen) ne cesse de manipuler dans son laboratoire.
Le désir est dangereux parce qu’il peut susciter l’amour et que l’amour adultère risque de faire du mal aux amours légitimes. Tout cela est finalement très moral mais le ton décalé et ironique de la mise en scène donne une atmosphère légère et très « second degré ».
Au fur et à mesure qu’on avance dans le film, et avec l’apparition du personnage de Claudio ( le mari de Judith, Stefano Accorsi) le film gagne en épaisseur et devient vraiment très touchant, avec le face-à-face entre ce personnage et Frédérique Bel que j’ai trouvée également excellente.
Un film que j’ai trouvé charmant et délicat, mais qui déplaira aux adeptes de cinéma plus « musclé » ou aux contempteurs des marivaudages sensuels.

Poster un commentaire

17 Commentaires

  1. J’avais beaucoup aimé…

    Réponse
  2. Et moi aussi ainsi que les autres films d’Emmanuel Mouret. Merci pour ce rappel et cette bonne analyse ! Bonne journée

    Réponse
  3. J’aime les films musclés, parasités et contagieux, mais j’aime aussi beaucoup le cinéma d’Emmanuel Mouret, plus espiègle que Rohmer je trouve, même si l’on y discourt avec la même petite musique. « Un baiser s’il vous plaît » est un de mes préférés, et cet article me donne très envie de le revoir.

    Réponse
    • Merci Prince Cranoir ! Je suis d’accord, Emmanuel Mouret met plus d’humour dans ses films que Rohmer, qui restait très sérieux … Je n’ai pas encore vu beaucoup de films de Mouret : celui-ci et Mademoiselle de Joncquières mais j’ai très envie d’en découvrir d’autres. Bonne soirée 🙂

      Réponse
  4. J’apprécie l’actrice Virginie Ledoyen. Je la trouve toujours juste dans ses rôles. Merci pour ce retour. Bel après-midi Marie Anne 🙂

    Réponse
  5. Dans la lignée de Michel Deville pour les dialogues très écrits et le marivaudage moderne qu’il aborde, Un baiser s’il vous plaît est un film bien agréable à regarder. 🙂

    Réponse
  6. d’accord avec ta dernière phrase !

    Réponse

Répondre à Marcorèle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :