Andando el tiempo de Carla Bley

Andando el tiempo est un album de la compositrice Carla Bley (née en 1936), sorti en 2016, et qui comporte cinq morceaux d’assez longue durée : entre 8 et 11 minutes chacun. Ces cinq morceaux ont en commun d’être des compositions originales de Carla Bley, tous d’une humeur plutôt mélancolique, avec une prééminence des longues lignes mélodiques très modulées, principalement dessinées par le saxophone d’Andy Sheppard (ténor ou soprano). Cette atmosphère porte l’auditeur vers de nostalgiques rêveries, et me semble propice à une inspiration poétique ou une méditation.
Bien que cette musique s’apparente au jazz, on peut remarquer qu’elle semble très écrite, laissant peu ou pas du tout de place à l’improvisation, dans une optique proche de la musique classique.
Dans ce disque, Carla Bley a opté pour une formation réduite : le trio, qu’elle avait déjà utilisé à l’identique dans son précédent album de 2013, intitulé précisément Trios, où elle jouait du piano tandis que Steve Swallow à la basse et Andy Sheppard au saxophone l’entouraient. Un trio parfaitement équilibré, où les rôles discrets du piano et de la basse soutiennent et accompagnent sobrement les mélodies très sophistiquées où vagabonde le saxophone.
Il est à noter que chacun des morceaux de ce disque raconte une histoire, comme l’explique la compositrice dans le livret d’accompagnement. Si la première suite de trois morceaux, qui donne son titre à l’album, évoque l’addiction aux médicaments d’un ami et la désintoxication qui a suivi, avec un cheminement progressif vers la délivrance et la lumière, nous avons dans le quatrième morceau un rythme plus marqué, une atmosphère plus légère, tandis que le cinquième morceau nous ramène vers des influences classiques de Mendelssohn et Debussy, et une inspiration plus littéraire puisque c’est le poète Paul Haines qui l’a inspiré.
Un très bel album, envoûtant et profond !

Article précédent
Poster un commentaire

20 Commentaires

  1. Je connais peu Carla Bley en dehors de sa collaboration avec Charlie Haden. Je suis heureux de découvrir son œuvre récente grâce à toi.

    Réponse
  2. Merci pour la musique, Marie-Anne, et bonne journée !

    Réponse
  3. Merci pour cette découverte musicale…

    Réponse
  4. Je découvre aussi Carla Bley et comme je suis assez curieux en musique, j’ai apprécié d’écouter! Merveilleux trio. Merci Marie-Anne, bon samedi ツ

    Réponse
  5. Ça c’est un peu mon monde aussi. Je l’ai vu en concert et j’ai adoré sa période avec Charlie Haden. Vive le jazz !

    Réponse
    • J’ai un disque d’elle avec Charlie Haden et en effet il est très beau … Je connais surtout ses disques à partir des années 2000 et jusqu’à maintenant mais ses compositions des années 60 sont aussi très intéressantes.

      Réponse
  6. C’est une belle découverte pour moi.. Merci Marie-Anne 🙂

    Réponse
  7. Merci pour l’évocation de cette artiste, qui est une référence de nombre de travaux expérimentaux avec toute une génération de musiciens habités et inspirés…. comme Fred Frith et tant d’autres de cette mouvance

    Réponse
    • Oui, c’est une artiste très importante, qui a joué avec beaucoup de musiciens … Elle a un son très original et très personnel. Merci à vous de votre commentaire et désolée d’y répondre en retard. Bonne année et meilleurs vœux à vous !

      Réponse
  8. Quel plaisir de réentendre Carla Bley ! Merci !

    Réponse

Répondre à Dans l'oeil d'une flâneuse Bretonne.... Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :