L’événement, d’Annie Ernaux


Je continue ma découverte de l’oeuvre d’Annie Ernaux, une oeuvre autobiographique sur fond de sociologie et d’histoire, que je trouve passionnante.
L’événement retrace le parcours extrêmement pénible et dangereux que l’auteure a dû suivre en 1963 pour se faire avorter – alors que l’avortement était interdit et puni de lourdes peines de prison, aussi bien pour la « faiseuse d’anges » que pour la femme concernée, et pour toute personne qui l’aurait aidée.
Lorsqu’elle découvre sa grossesse, c’est une impression d’horreur et d’impuissance qui l’envahit : elle est une jeune étudiante, pas très riche, et ne connaît personne.
Elle demande de l’aide autour d’elle, à des médecins, au père de l’enfant (son petit ami), à des amies, à des étudiants dans son entourage, mais les réactions sont pour la plupart le rejet, le refus de s’en mêler, on lui fait la morale.
C’est, en même temps, toute une époque qui est ressuscitée avec des chansons (Sœur Sourire, à laquelle l’auteure consacre de jolies pages et rend hommage).
Par une amie d’amis, l’auteure réussit après bien des efforts à obtenir une adresse à Paris pour se faire avorter, mais elle remet son sort entre les mains d’une vieille femme qu’elle ne connaît pas et qui n’est pas médecin, au risque de sa vie.

C’est un livre extrêmement fort, et dur, qui nous fait prendre conscience de la condition féminine (comme on disait alors) dans les années soixante, le manque de libertés et de respect pour les femmes.
C’est aussi une réflexion sur l’écriture : rendre compte de la réalité au plus près des événements est le devoir de l’écrivain, et Annie Ernaux se sert de sa propre vie comme matériau à disséquer et analyser.
Une belle écriture, précise, lucide, complète les qualités nombreuses de ce livre.
J’ai vraiment été bouleversée par ce livre et je le conseille vivement, surtout aux jeunes.

Poster un commentaire

12 Commentaires

  1. Je les ai tous aimés, et j’aime la femme que j’ai eu l’occasion de rencontrer deux fois…Une écriture au couteau pour une femme qui a gardé une voix de petite.fille…
    Bonne journée Marie-Anne

    Réponse
    • Je ne l’ai pas rencontrée mais j’ai déjà assisté à des interviews radio ou télé. Elle a l’air effectivement très sympathique, exprimant les choses simplement et avec clarté. « L’écriture comme un couteau » est en effet un autre de ses livres, intéressant pour comprendre son écriture. Bonne journée Barbara 🙂

      Réponse
  2. frédéric perrot

     /  16 novembre 2019

    Un livre extrêmement dur… Le premier que j’ai lu de l’auteure, je crois. Merci à vous pour la chronique.
    Frédéric Perrot

    Réponse
    • Oui, très dur ! D’ailleurs tous ses livres relatent des expériences douloureuses, des traumatismes, des deuils, … Il n’y a que « Passion simple » qui semble un peu moins sombre.
      Merci Frédéric de me lire et de commenter 🙂

      Réponse
  3. Je n’ai jamais lu Annie Ernaux, mais celui-ci me semble très intéressant…

    Réponse
    • Il l’est ! Elle réussit très bien à restituer le climat d’une époque, les mentalités … c’est comme une enquête sur la mémoire et l’histoire.

      Réponse
  4. Il faut absolument que je lise Annie Ernaux don tu nous dis le plus grand bien. C’est un sujet important. Merci pour ce partage Marie-Anne 🙂

    Réponse
    • Oui, je te conseille vivement cette écrivain ! Son oeuvre est belle et importante, sur le plan littéraire et humain … Merci Frédéric de ton intérêt 🙂

      Réponse
  5. dont.. ah ces tablettes ^^

    Réponse
  6. J’aime aussi beaucoup cette autrice… je vais certainement lire ce roman.

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :