La Vieille Fille, de Balzac

J’ai lu La Vieille Fille, un court roman de Balzac, écrit en 1836, dans le cadre du défi de lecture de Madame lit puisqu’il s’agit de lire un classique au mois d’août.
Dans son édition chez Garnier Flammarion ce roman est suivi du Cabinet des Antiques car les deux romans forment une sorte de diptyque – d’après la préface de Philippe Berthier.
Les deux font partie de La Comédie Humaine, et plus précisément des Scènes de la vie de Province.

Mais venons-en à l’histoire proprement dite.

Le roman se déroule à Alençon pendant la Restauration.
Une vieille fille d’une quarantaine d’années, Melle Cormon, qui fait partie de la noblesse et possède une grosse fortune, mène une vie sociale brillante puisqu’elle attire chez elle la meilleure société.
Trois prétendants sérieux se pressent autour d’elle :
Le Chevalier de Valois, un gentilhomme distingué et spirituel, mais assez âgé.
Monsieur du Bousquier, un bourgeois ambitieux qui vise surtout la fortune de Melle Cormon.
Athanase Granson, un jeune homme de vingt-trois ans, pauvre mais plein de talent, éperdument amoureux de la vieille fille.
Pendant une bonne partie du livre, on se demande auquel des trois hommes la vieille fille accordera sa main – et si tous ces projets ne vont pas finir par échouer car Melle Cormon n’est pas très intelligente, elle est gaffeuse et comprend mal la psychologie des uns et des autres.
Mais, bien au-delà d’un roman d’amour, il est plutôt question ici d’ambitions politiques et financières, et les idées royalistes de Balzac apparaissent de manière très claire, avec une critique acide des républicains, présentés comme parvenus et immoraux.
Je ne voudrais pas dévoiler l’intrigue du livre, mais ce roman est aussi l’occasion pour Balzac d’évoquer quelques unes de ses idées sur le mariage, qui représentait une grande perte de liberté pour une femme.

Un livre intéressant, avec des personnages pittoresques, mais qui nous parait aujourd’hui un peu désuet.

***

Publicités
Poster un commentaire

13 Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce roman qui révèle en effet les opinions de l’Honoré. Merci pour cette présentation toujours si claire et synthétique.

    Réponse
    • Merci Prince Cranoir de ces compliments ! La Comédie Humaine est si volumineuse qu’on ne peut pas en connaître chaque livre … et d’ailleurs, celui-ci n’est pas le meilleur selon moi.

      Réponse
  2. Titre noté pour le bilan d’août. Je n’ai pas lu beaucoup Balzac… quelques romans seulement…

    Réponse
  3. Je pense que ce livre pourrait me plaire et puis je connais très peu Balzac…

    Réponse
    • C’est un roman intéressant, qui reconstitue tout une époque disparue, avec des aspects psychologiques très fouillés donc oui, il pourrait sans doute te plaire ! Mais des romans comme La Peau de Chagrin ou Le Père Goriot m’ont sans doute plus plu …

      Réponse
  4. J’aime beaucoup Balzac, qui est peut-être le plus grand romancier français. Il y en a plusieurs qui sont très bons, mais celui-ci est mineur. Les deux qu’il faut lire absolument, où son génie est patent, ce sont Illusions Perdues et sa suite Splendeurs et misères des courtisanes.

    Réponse
    • A vrai dire je préfère Proust à Balzac, qui a parfois bien vieilli sur certains sujets. C’est vrai que La Vieille Fille est un livre mineur mais il me semblait que les livres mineurs révèlent aussi quelque chose de l’auteur et de sa pensée et de ses défauts … J’ai l’intention de lire Les Illusions perdues, le livre est dans ma chambre et m’attend 🙂

      Réponse
      • Ce sont des écrivains si différents que j’aurais du mal à les comparer, mais si je devais choisir, je choisirais Balzac dont le talent de démiurge m’impressionne davantage, d’autant plus que plusieurs de ses livres restent pour moi très modernes. Ravi que tu lises Illusions Perdues, bonne lecture ! 🙂

      • Oui, Proust est plus égocentré … mais je crois que Balzac l’a influencé, et ils ont tous les deux un grand génie psychologique … Je n’ai pas encore commencé Illusions perdues mais ce sera ma prochaine lecture. Merci de tes commentaires 🙂

  1. Madame lit son bilan d’août pour le défi littéraire! – Madame lit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :