Deux de mes derniers poèmes en prose (mai 2019)

Long Feu (20 mai 2019)

Notre monde se détruit peu à peu, sans grand fracas, sans beaucoup de mouvements de foule, par lente érosion des regards et des esprits.
Les monuments séculaires emportent avec eux nos âmes dans le feu de l’actualité mais seules nos désinvoltures restent ininflammables.
On nous a appris à ne pas porter trop longtemps le deuil de nos fragilités, de nos enfances, de nos amours, puis de nos forces, et c’est avec notre paisible acquiescement qu’un jour s’effondreront nos villes sur nos tombes moussues.
On nous a appris à ne tenir à rien et nos cœurs ne valent pas mieux que la sueur de nos fronts, et nos peaux, seraient-elles cuirs durs et dures à cuire, ne valent pas davantage que pétales au vent.

21 mai 2019

Ceux qui croient s’affranchir du bien comme du mal, qui croient vivre au-delà de l’humaine condition, ceux-là confondent la vertu avec leur bon plaisir et jouent avec le mal comme on agite un hochet devant ses propres yeux pour se désennuyer. Ceux qui croient s’affranchir du bien comme du mal errent dans le brouillard de leurs bonnes intentions et vont comme ces aveugles qu’aucune main ne guide, confiants et légers, tout droit vers l’abîme.

***

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

27 Commentaires

  1. L’errance de l’humanité en quelques mots. Superbe !

    Réponse
  2. J’aime particulièrement le deuxième. Merci !
    Bonne journée.

    Réponse
  3. Goûte paisiblement l’odeur des pierres et l’empreinte des petits chemins en dehors.. l’estivale période s’y prête encore. Ça ne durez pas des millions d’années…versifié et prose c’est toujours joliment dit, Marie-Anne…

    Réponse
    • Merci Niala ! Ce sont des poèmes plutôt pessimistes mais j’espère ne pas avoir trop noirci le tableau ! Toujours agréable de lire vos mots !

      Réponse
  4. C’est magnifique. Bravo et surtout merci pour ce partage. Très belle journée à vous. 🎈

    Réponse
  5. J’aime beaucoup le premier qui se suffit à lui-même. Il y a tellement à rajouter sur le deuxième qu’il mériterait une suite, une étoffe…j’ai encore faim.

    Réponse
    • Le deuxième ressemble plus à un aphorisme, je suis d’accord qu’il pourrait être moins expéditif 🙂 Moi aussi je trouve le premier plus réussi. Merci de votre appréciation !

      Réponse
  6. Deux poèmes qui rendent un son encore plus âpre, d’être lus le jour du dépassement.

    Réponse
  7. Notre monde se détruit ? Comme ce lampadaire qui traverse imprudemment la route de l’ivrogne, sans doute ?
    Cela dit, c’est bien écrit et plaisant à lire.

    Réponse
    • Notre monde est fait de destructions et de constructions incessantes, de naissances et de morts … rien ne reste inchangé. Ce ne sont pas des idées très extra-ordinaires. Merci de m’avoir lue et de vos avis 🙂

      Réponse
  8. Âpres et justes, terribles et beaux comme seul peut l’être ce qui touche le point exact…

    Réponse
    • Merci de ces compliments ! A vrai dire, le premier poème fait référence à l’incendie de Notre-Dame, qui m’a bouleversée. Je l’ai écrit sous le coup de l’émotion. Tant mieux s’ils vous semblent réussis. Bonne journée Clémentine !

      Réponse
  9. Michel B.

     /  1 août 2019

    J’aime bien ! Le second me parle plus particulièrement et va me faire réfléchir… L’illustration est belle ; quelle est-elle ?
    Bonne journée !

    Réponse
    • Bonjour Michel, l’illustration est La parabole des aveugles de Brueghel – avec l’idée des aveugles conduits par d’autres aveugles vers l’abîme … Merci d’avoir apprécié mon poème 🙂 Bonne journée à vous !

      Réponse
      • Michel B.

         /  2 août 2019

        Merci pour cette précision !

  10. Alain J

     /  1 août 2019

    Deux très beaux poèmes. Bravo. Cela m’a vraiment touché.

    Réponse
  11. Je vous relis et goûte particulièrement le second poème – il dit vrai !

    Réponse
  12. Bravo. 🙂

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :