Un de mes derniers poèmes, paru dans ARPA


Dans le numéro 123 de la revue poétique ARPA, de l’hiver 2018-19, j’ai eu l’honneur de voir figurer trois de mes poèmes en vers libres. Voici l’un d’eux :

Apprentissages

Il aura fallu
passer par mille gouffres
pour se retrouver
les pieds au sol
et la tête à l’endroit.

Nous aurons dû passer
de cahots d’espoirs
en chaos d’amours
pour apprendre à aimer
la légèreté de l’air,
l’innocence d’un feuillage.

Au cœur
toujours recalé
le monde aura donné
comme consolation
la beauté ambiguë
des nuages qui passent
et des fleurs qui s’inclinent.

Marie-Anne BRUCH

***

Poster un commentaire

27 Commentaires

  1. Et le poids infini de la lumière à étreindre…
    Merci Marie-Anne

    Réponse
  2. lanefauxmillerunes

     /  26 juin 2019

    ah ! très beau … et félicitation

    Réponse
  3. De biens beaux apprentissages, qu’on aurait tort d’oublier.
    Félicitations. 😀

    Réponse
  4. Cest très beau, Marie-Anne.

    Réponse
  5. J’aime beaucoup, c’est très beau

    Réponse
  6. les fleurs s’inclinent, et le lecteur les imite avec plaisir devant ce poème 🙂

    Réponse
  7. Tout est dit…félicitation, publication grandement méritée

    Réponse
  8. L’amour est l’oxygène rare que le coeur s’époumone à trouver, mais l’homme fidèle à son erreur généralisée, l’étouffe en trouvant sans cesse de nouvelles embûches à mettre entre lui et le grand-oeuvre
    Ton poème Marie-Anne le dit haut et clair, avec la volonté de vaincre pour qu’il garde vie. Je suis avec toi dans ce combat au point de te prier d’écrire encore et toujours.
    Merci, merci pour ça…
    Alain

    Réponse
    • Ce poème était une sorte de bilan personnel, un retour sur les années passées. Il est vrai que le parcours est semé d’embûches et qu’on doit lutter aussi contre soi-même. Merci de votre commentaire et de votre lecture clairvoyante !

      Réponse
  9. Tout l’art de savoir exprimer les plus beaux apprentissages. J’aime beaucoup, Marie-Anne
    Et bravo pour la publication!

    Réponse
  10. Félicitations Marie-Anne ! J’aime tout particulièrement le « coeur toujours recalé », et l’ambiguité des nuages… Un très beau poème !

    Réponse
  11. Telles les fleurs de ces derniers vers, respectueusement je m’incline devant leur beauté gracieuse.

    Réponse
  12. Félicitations! Quand même les Fleurs s’inclinent…., respect et Amour,

    Réponse
  13. C’est très beau, bravo pour la parution!

    Réponse
  14. Un bien sage apprentissage mais que la poétesse par l’intelligence de sa sensibilité et la justesse des mots transforme en enseignement utile. Voilà aussi pourquoi certains textes sont précieux.

    Réponse
    • Merci de ces compliments ! En fait ma sagesse est encore largement perfectible 😀 Mais, à partir d’un certain âge, il vaut mieux commencer à envisager d’en acquérir un peu …

      Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :