Deux Proêmes de Francis Ponge


J’ai déjà parlé de Francis Ponge la semaine dernière, à propos du Parti Pris des Choses.
Mais ce recueil est suivi, dans son édition chez Poésie/Gallimard, du recueil Proêmes, qui est également tout à fait excellent, et dont je vous propose aujourd’hui deux textes :

LE PARNASSE

Je me représente plutôt les poètes dans un lieu qu’à travers le temps.

Je ne considère pas que Malherbe, Boileau ou Mallarmé me précèdent, avec leur leçon. Mais plutôt je leur reconnais à l’intérieur de moi une place.

Et moi-même je n’ai pas d’autre place que dans ce lieu.

Il me semble qu’il suffit que je m’ajoute à eux pour que la littérature soit complète.

Ou plutôt : la difficulté est pour moi de m’ajouter à eux de telle façon que la littérature soit complète.

… Mais il suffit de n’être rien autre que moi-même.

1928

***
Et voici un extrait d’un deuxième texte

NATARE PISCEM DOCES

P. ne veut pas que l’auteur sorte de son livre pour aller voir comment ça fait du dehors.

Mais à quel moment sort-on ? Faut-il écrire tout ce qui est pensé à propos d’un sujet ? Ne sort-on pas déjà en faisant autre chose à propos de ce sujet que de l’écriture automatique ?
Veut-il dire que l’auteur doive rester à l’intérieur et déduire la réalité de la réalité ? Découvrir en fouillant, en piquant aux murs de la caverne ? Enfin que le livre, au contraire de la statue qu’on dégage du marbre, est une chambre que l’on ouvre dans le roc, en restant à l’intérieur ?

Mais le livre alors est-il la chambre ou les matériaux rejetés ? Et d’ailleurs n’a-t-on pas vidé la chambre comme l’on aurait dégagé la statue, selon son goût, qui est tout extérieur, venu du dehors et de mille influences ?
Non, il n’y a aucune dissociation possible de la personnalité créatrice et de la personnalité critique.

Même si je dis tout ce qui me passe par la tête, cela a été travaillé en moi par toutes sortes d’influences extérieures : une vraie routine.

Cette identité de l’esprit créateur et du critique se prouve encore par l' »ANCH’IO SON’ PITTORE » : c’est devant l’oeuvre d’un autre, donc comme critique, que l’on s’est reconnu créateur.

(…)

***

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Magnifique idée que celle qui veut que les poètes vivent en nous.
    Merci pour ce partage.

    Réponse
  2. Je pense que Le Parti pris est une oeuvre absurde à l’état pur – j e veux dire celle
    qui naît, conclusion autant qu’illustration, à l ‘ extrémité d’une philosophie de la non signification du monde. Elle décrit parce qu’elle échoue. Mais ce qui me paraît inappréciable chez vous, c’est que sur le plan que vous avez choisi (ou qui vous a choisi) , celui de l’ expression, c ‘est votre maîtrise même qui rend convaincant votre aveu d’échec. Je veux dire ceci :
    les romantiques ne me persuadent pas – et surtout ils ne m’ émeuvent pas – lorsqu’ils me
    parlent de sentiments ou de situations ineffables, indicibles, infinis. Ces préfixes privatifs
    sont seulement les signes de leur pauvreté personnelle. Ils m’affirment que tel sentiment est indicible, ils ne me le font pas sentir. C’est en cela qu’ils sort généralement de foutus artistes…….
    Extrait de la lettre de Camus à Ponge après la lecture de « parti pris des chopses ». tirée de Correspondances de Camus et Ponge

    Réponse
    • Merci Insomnia pour cet extrait ! Camus avait sans doute un univers assez éloigné de celui de Ponge, mais tellement intelligent et perspicace qu’il est bon de connaître ses avis !

      Réponse
  3. Merci beaucoup Marie-Anne, il y a ici à boire, à manger, à méditer. La dernière phrase me frappe tout particulièrement.

    Réponse
    • La dernière phrase me parait très étonnante et aussi très vraie. Je trouve ces textes tout à fait enrichissants et stimulants pour l’esprit … Merci Quyên ! 🙂

      Réponse
  4. Je trouve le travail de Ponge très intéressant, j’avais étudié le Parti pris des choses pour le bac et son côté prosaïque et décalé en même temps m’avais vraiment intriguée.

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :