Esclaves de l’amour, de Knut Hamsun

Esclaves de l’amour est un recueil de quatorze nouvelles écrites entre 1897 et 1905.
Knut Hamsun, né en 1859, est un écrivain norvégien, auteur du célèbre roman La Faim, et qui obtiendra le Prix Nobel de Littérature en 1920. Il prend parti pour le régime nazi pendant la deuxième guerre mondiale et meurt en 1952.

Dans plusieurs de ces nouvelles, les rapports entre hommes et femmes sont marqués par la duplicité, la trahison. Le héros masculin est amoureux d’une femme mais elle lui préfère son rival après beaucoup d’hésitations et ayant donné de faux espoirs à notre héros malheureux. Mais, dans la première nouvelle (Esclaves de l’Amour), la situation est inversée et c’est une serveuse de café qui se voit préférer une élégante dame en jaune par le beau jeune homme dont elle s’est éprise et qui profite d’elle et de son argent tout en l’appelant son « esclave ».
J’ai particulièrement aimé la nouvelle intitulée La Dame du Tivoli dont le personnage féminin est très mystérieux : on se demande si elle est mythomane, folle, ou si ses paroles reflètent un fond de vérité, et j’aime bien cette ambiguïté entretenue jusqu’à la fin, ainsi que les réactions du héros qui sont un peu à l’image des nôtres pendant cette lecture.
La mort est aussi très présente dans ces nouvelles, avec plusieurs histoires d’assassinats ou tentatives de meurtres, qui surviennent de manière très brutale, inattendue, et qui désarçonnent le lecteur. On trouve également une histoire de revenants (Un fantôme) mais elle m’a semblé plus faible que les autres, ne m’a pas convaincue.
Une autre de ces nouvelles que j’ai beaucoup aimée est Zachaeus : elle se passe aux Etats-Unis, ne comporte aucun personnage féminin et est extrêmement cruelle. Elle m’a semblé préfigurer un peu l’ambiance des romans de Steinbeck.
Mais la nouvelle qui m’a le plus étonnée est Une mouche tout à fait banale, de taille normale, qui m’a paru d’une grande modernité, oscillant entre l’ironie et la déraison, très étrange.
Si vous aimez les nouvelles, je vous conseille vivement ce livre !

Poster un commentaire

16 Commentaires

  1. En fait des histoires aussi vraies que celles qui n’ont pas besoin de savoir écrire pour exister..
    N-L

    Réponse
  2. Je ne connaissais pas cet auteur. Merci pour cette découverte que j’ajoute à mes futures explorations.

    Réponse
  3. Michel B.

     /  28 avril 2019

    Merci pour ce conseil ! Hamsun est un grand écrivain et La faim un grand roman…

    Réponse
  4. je note (surtout pour la mouche 🙂 ) j’avais bien aimé la Faim (qui m’avait laissé un peu désappointé à la fin)

    Réponse
    • J’ai bien aimé La Faim aussi, dans « Esclaves de l’amour » on trouve des personnages assez similaires, en errance, malheureux, et des scènes cruelles.

      Réponse
  5. L’auteur est bon, merci pour cette présentation qui donne envie de lire plus loin….l’homme par contre à plutôt mal fini en versant dans l’antisémitisme.

    Réponse
    • Effectivement, c’est un grand écrivain. Dans sa vieillesse il a pris position pour les nazis mais ça n’enlève rien à son oeuvre …

      Réponse
  6. Alain J

     /  2 mai 2019

    Je crois que c’était un des auteurs préférés d’Henri Miller qui a beaucoup apprécié la Faim.

    Réponse
    • C’est possible. Knut Hamsun était aussi l’un des écrivains préférés de Bukowski … Sans conteste il a influencé beaucoup les écrivains du 20è siècle.

      Réponse
  7. Alain J

     /  6 mai 2019

    Bukowski ! Je ne savais pas

    Réponse
  8. Patrice

     /  20 mai 2019

    Je note également. Je dois lire La Faim depuis un bon moment, ce sera donc l’étape d’après 🙂

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :