Quelques poèmes d’Anne Perrier

J’ai trouvé ces poèmes dans le recueil paru aux éditions Zoé Le livre d’Ophélie et La voie nomade.
Anne Perrier (1922-2017) est une écrivaine et poète suisse.

***

La jeunesse décomposée
La terre couverte de plaies
Hélas hélas où conduire mes pas
Vole ma vie en éclats
Et que la poésie se pare
De tout ce que je perds

***

La nuit pourra venir
Souffler sur mes paupières
Le silence pourra tenir
En laisse tous mes airs
Mais pas avant
Que j’aie jeté aux quatre vents
Mon chant de mort
Et planté dans le front du temps
Mes banderilles d’or

***

Laissez ah ! laissez-moi
Me perdre dans ce lac d’asphodèles
Elles regardent dans les yeux
le ciel
Que m’emporte ce clair essaim
Et la nuit viendra boire
Dans ma main

***

Bâtissez-moi un grand tombeau
Une haute fontaine
Je vous dis que rien n’est trop beau
Pour ton sommeil ô longue peine
De vivre que nulle eau
N’est assez pure pour atteindre
En moi le ciel profond
N’est assez fraîche pour éteindre
Ces soifs qui détruisent le corps
Ces feux qui brûleront
Les portes de la mort

***

La beauté
Foulée aux pieds par ce siècle barbare
Avec ma sœur la lune

Qui peut les délivrer
Douleur douleur
Le cœur n’est plus
Qu’un cimetière d’astres éboulés

***

Je m’arrête parfois sous un mot
Précaire abri à ma voix qui tremble
Et qui lutte contre le sable
Mais où est ma demeure
Ô villages de vent
Ainsi de mot en mot je passe
A l’éternel silence

Publicités
Poster un commentaire

12 Commentaires

  1. Très beau, j’aime beaucoup le dernier…

    Réponse
  2. Très beaux poèmes. J’aime beaucoup.

    Réponse
  3. Ils sont magnifiques. Je ne connaissais pas Anne Perrier et je vous remercie de me la faire découvrir. J’apprécie particulièrement la clarté de la musique et du propos, dont l’absence dans certaine poésie contemporaine me navre. Et les images, comme on les reconnaît : le ciel profond, et ces villages de vent, merveilleux. Les deux premiers poèmes sonnent comme des chansons. Encore merci.

    Réponse
    • Je trouve aussi que sa poésie est très musicale, et ses rythmes très délicats. Moi non plus je ne la connaissais pas, j’ai acheté son recueil un peu par hasard en flânant dans une librairie. Merci à vous de votre commentaire !

      Réponse
  4. C’est très beau. Une poésie tres immédiate, dont je sens les vibrations dans le silence. Merci pour cette découverte!

    Réponse
  5. arbrealettres

     /  28 mai 2018

    Chouette!!
    A priori que le premier poème sur Arbrealettres
    je vais dès que possible réparer cette lacune! lol!

    Bel apm.. entre les orages.. Marie Anne 🙂

    si ça dit à quelqu’un … d’autres poèmes ici:
    https://arbrealettres.wordpress.com/tag/(Anne-Perrier/

    Réponse
    • J’avais lu quelques poèmes d’Anne Perrier sur ton blog, en effet !
      Pas encore reçu l’orage mais j’entends justement le tonnerre 🙂
      Belle soirée Christian !

      Réponse
      • arbrealettres

         /  28 mai 2018

        ici.. on est.. dedans😉
        bonne soirée sans… coup de foudre😉😉😉🤣

      • Des coups de foudre, il y en a eu beaucoup mais ils sont passés loin !
        Bonne journée, à l’abri des averses !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :