Deux poèmes de Georges Perros

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)


J’ai trouvé ces deux poèmes dans le recueil « Une vie ordinaire », sorte d’autobiographie en octosyllabes qui date de 1967.
Georges Perros (1923- 1978) était également acteur puis lecteur chez Gallimard.

***

Je suis un homme maintenant
et pourrais être militaire
et quand on me dit de parler
je sais pourquoi je dois me taire
Quoique me sentant peu au monde
je dis bonjour ça va bonsoir
à mes semblables que je croise
et qui me le rendent parfois
Certes je sais que mon royaume
est bien de ce monde Voilà
ce qui m’embarrasse plutôt
je récupère mal le temps
que j’ai passé à faire l’âne
en laissant ma pauvre maman
s’occuper à torcher mon cul
à me donner le sein si tant
il est vrai qu’elle fit ce geste
de laiteuse et pâle tendresse.

**

J’avance en âge mais vraiment
je recule en tout autre chose
et si l’enfance a pris du temps
à trouver place en moi je pense
voilà qui est fait et je suis
devenu susceptible au point
qu’on peut me faire pleurer rien
qu’en me prenant la main Je traîne
en moi ne sais quelle santé
plus prompte que la maladie
à me faire sentir la mort
Tout m’émeut comme si j’allais
disparaître dans le moment
Ce n’est pas toujours amusant.

***

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

11 Commentaires

  1. Tes choix sont toujours splendides…

    Réponse
  2. « ce geste de laiteuse et pâle tendresse »… j’ai les Papiers collés de Georges Perros, livre que je n’ai pas encore lu.

    Réponse
    • Oui, c’est un livre très connu également mais je ne l’ai pas lu non plus … je peux dire en tout cas que « Une vie ordinaire » m’a beaucoup plu, j’aime bien ce langage proche de la langue parlée et en même temps très ciselée, très réfléchie.

      Réponse
  3. arbrealettres

     /  30 novembre 2016

    Poème sur la vie intérieure la vie d’être conscient pas toujours facile à vivre! ;-).

    Réponse
  4. Très beaux poèmes, le second est mon préféré. Je leur ai trouvé une belle touche Cioranesque, et effectivement après recherche il se trouve que Perros était un lecteur assidu de Cioran. En tout cas je ne connaissais pas, un grand merci pour cette découverte.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :