Deux poèmes de Jean-Claude Pirotte

autres_sejours_pirotte J’ai trouvé ces deux poèmes dans le recueil Autres séjours de Jean-Claude Pirotte, qui date de 2010 et qui avait été publié chez Le temps qu’il fait.
Ce recueil est un des derniers de Jean-Claude Pirotte, décédé en 2014.

***

Un vol de pigeon s’abat
dans la rue où luit la pluie
la jument du vigneron
est morte au lever du jour

le deuil s’étend sur les monts
les bêtes les gens partagent
le temps des morts et l’hiver
mais chacun garde les yeux secs

chacun se tient au cœur de l’âge
et de si loin l’enfance encore
têtue anime les visages
avant de mourir à son tour

***

toujours et toujours
la même musique
la rengaine des jours
le ronronnement triste

des tristes alentours
et le gris des bâtisses
et l’éternel retour
des médiocres supplices

de séjour en séjour
présumés rien n’existe
sinon le ciel autour
d’un fanal de lampiste

***

Et voici un petit troisième, pour la route :

à l’origine des tempêtes
se trouve un verre d’eau
jamais nous n’entendrons
parler d’une tempête
dans un verre de vin

Publicités
Poster un commentaire

13 Commentaires

  1. Je connaissais ce poète de nom, je suis impressionnée par ses textes…J’irai le découvrir !

    Réponse
  2. Très beau, je ne connaissais pas…

    Réponse
  3. Je ne connaissais pas non plus…

    Réponse
  4. Fabrice

     /  15 juin 2016

    Un Pirotte que je conseille vivement (malheureusement j’ai égaré ce bouquin), c’est La pluie à Rethel. Il vous fera aimer la pluie et dans cette météo bien grise, cela vous sera plus utile qu’un parapluie.

    Réponse
    • Merci beaucoup pour ce conseil 🙂
      Est-ce que ce n’est pas dans ce recueil qu’il compare la pluie à une robe longue ou à une robe à traîne ?
      Le recueil « autres séjours » est aussi très beau, sur des thématiques assez sombres de deuils divers …

      Réponse
  5. Fabrice

     /  15 juin 2016

    Franchement, pour la robe, je ne sais plus. Il y a longtemps que j’ai lu ce livre , et il me reste surtout un climat, une ambiance, un peu comme le livre de Camus, l’étranger, évoque pour certains lecteurs, une couleur jaune.
    Avec ces « deuils divers », à propos du recueil « autres séjours », vous piquez ma curiosité, à l’occasion, je lirai ce recueil.

    Réponse
  6. arbrealettres

     /  16 juin 2016

    Merci pour ces trois poèmes que je ne connaissais pas 🙂
    oui un Poète comme je les aime et en plus avec de l’humour 😉
    Ah me réveiller neuf
    comme un sifflet d’oiseau
    comme un gâteau de miel
    comme la pièce bleue (Jean-Claude Pirotte)
    et quelques autres … mais je ne cite pas les ouvrages 😦 il faut donc tous les lire! 😉
    https://arbrealettres.wordpress.com/tag/(Jean-Claude-Pirotte)/
    Bonne journée « moins vieuse »! 😉

    Réponse
  7. Merci pour la découverte

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :