Deux poèmes écrits en janvier 2015

J’ai écrit ces poèmes entre la fin décembre 2014 et le début janvier 2015. Ils sont encore inédits mais ont été publiés sur certains forums de poésie.

Tableau
(27 décembre 2014)

Le bruit de la pluie est plein de frétillements et de répercussions, on devine les fractures du ciel et les nuages bourgeonnants.
Le bruit de la pluie ondoie comme un pressentiment et je reste hermétique aux réminiscences d’amours passées.
La cigarette a un goût de réglisse usagée, d’insouciance périmée, et la fumée prend la teinte des albums de famille au fond des tiroirs tristes.
Cette nuit, mes rêveries ne me mèneront pas plus loin que la lisière de l’enfance et je reste insensible au vent froid qui se lève à l’orée du trépas.
La chaleur de ton sommeil me ramène aux moissons d’autrefois sur les enluminures.
La tiédeur de ton souffle ranime l’or et la myrrhe sur les toiles flamandes.
Le bruit de la pluie s’effondre sur mes frissons.

Marie-Anne Bruch
****

Revue de détail (10/01/2015)
en l’honneur de Charlie Hebdo

L’écho des guerres lointaines se dilue peu à peu dans le ciel impassible et la ville s’enivre du récit de ses fautes supposées.
Nous irons faire du tourisme dans les décombres des citadelles vaincues, nous achèterons des soldats de plomb aux épiciers goguenards.
La paix est une grenade qu’on n’ose pas dégoupiller et qu’on laisse moisir dans un champ en friches.
Les dieux, avec leurs yeux d’acier trempé, ne pleurent pas sur nous et attendent patiemment notre déconfiture.
Notre liberté consiste à nous détailler sans fin dans les miroirs, notre liberté consiste à ressembler éternellement à nous-mêmes.

Marie-Anne Bruch
****

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. lettrem

     /  26 janvier 2015

    « La cigarette a un goût de réglisse usagée, d’insouciance périmée, et la fumée prend la teinte des albums de famille au fond des tiroirs tristes. » magnifique !! 🙂

    Réponse
  2. K

     /  27 janvier 2015

    Le gout de réglisse usagée, ne doit pas être super agréable. Jolie poème

    Réponse
  3. arbrealettres

     /  28 janvier 2015

    Bravo Marie-Anne! Je suis surtout sensible au second texte je crois que nous av(i)ons tous besoin d’exprimer « quelque chose » car « quelque chose » de FORT nous a été comme arraché, terrible souffrance qui a besoin de mots ou d’actes pour s’exprimer et encore maintenant …

    Réponse
  4. Merci Christian !
    En fait, j’ai écrit plusieurs poèmes à la suite des événements, mais plusieurs sont ratés car trop outranciers … En fin de compte je n’en ai gardé que deux, dont celui-ci.
    Je crois que ces attentats ont été si choquants et allaient tellement au-delà de ce que nous pouvions imaginer, qu’il m’a semblé nécessaire et évident d’écrire là-dessus.

    Réponse
    • arbrealettres

       /  28 janvier 2015

      j’ai du faire 30 mètres en plusieurs heures lors de cette « marche » à Paris mais j’en garderai j’en suis sûr un souvenir à vie….

      Réponse
    • Je crois qu’on est très nombreux a ne pas savoir comment réagir après « ça » (d’ou l’efficacité du « Tous Charlie » du début). Et comment répondre à la sidération et l’horreur par l’écriture : futilité de l’encre face au sang… Mais comment ne pas répondre par l’écriture, quand d’habitude on écrit, que c’est notre mode d’expression favori ?
      A ces questions qui me tarabustent depuis « ça », votre « revue de détail » répond avec force et émotion. Merci. J’aime aussi beaucoup le « tableau » qui prend des accents prémonitoires.

      Réponse
      • C’est vrai, il est difficile de concilier la peur et l’inspiration …
        Moi aussi, sur le coup, je me suis dit qu’il était dérisoire d’écrire un poème face à une telle violence, mais j’ai tout de même écrit à tout hasard et parce que, finalement, les écrits permettent de conserver quelque chose, l’intensité de l’émotion.
        Merci beaucoup pour votre commentaire !

  5. Pascale

     /  29 janvier 2015

    Magnifiques.

    Réponse
  6. denis

     /  2 février 2015

    oui, deux très beaux poèmes à conserver précieusement.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :