Un poème de Valérie Rouzeau

valerie-rouzeau-pas-revoir-suivi-de-neige-rienManoeuvres

 

A l’étroit les trois huit
Virés salaires de rien
Micheline Michelin
Padradis pour demain

Allez toi va t’en vite
Virée ça l’air de rien
Micheline Michelin
On te remercie bien

***

Ce poème est extrait du recueil Neige rien publié en 2010 aux éditions La Table ronde. Je l’apprécie pour ses jeux de mots, ses doubles sens, son rythme, et surtout son thème. Les poèmes qui parlent du monde du travail ne sont pas si nombreux et celui-ci est particulièrement réussi.

Publicités
Poster un commentaire

3 Commentaires

  1. arbrealettres

     /  4 juin 2014

    j’aime bien aussi l’humour et les jeux de mots!
    Padradis!! lol! Joli!! 🙂

    Réponse
  2. Oui et « salaires de rien », « ç’a l’air de rien » … pas mal ! 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :