Du bout des doigts de Sarah Waters

sarah_watersRésumé du début : Dans le Londres du 19è siècle, une jeune fille de dix-sept ans, Susan Trinder, est élevée par sa mère adoptive, Madame Sucksby, dans une maison de Lant Street. Elles vivent dans le Borough, le quartier des voleurs et des receleurs et Madame Sucksby, elle aussi, vit de petits trafics et de vols d’enfants. Un des amis de la maison, un jeune homme surnommé Gentleman, qui est un escroc bien connu dans le quartier, habitué à arnaquer les riches héritières, propose à Susan de participer à une escroquerie. Elle devra se faire engager comme femme de chambre au service d’une jeune fille de son âge, Maud Lilly, qui vit en compagnie de son oncle dans un manoir à la campagne. Gentleman espère ainsi pouvoir épouser Maud Lilly, dont la fortune, en cas de mariage, sera immense. La mission de Susan sera de favoriser auprès de Maud les entreprises de Gentleman, et de permettre la fuite de la jeune fille hors du manoir. Susan, qui n’a encore jamais quitté la maison de Madame Sucksby, ne tarde pas à accepter la proposition. (…)

Mon avis : C’est un roman plein de surprises et de rebondissements, où les renversements de situation sont fréquents. J’en parlais récemment avec l’amie qui m’a conseillé ce livre : l’auteure aime bien faire « mariner » son lecteur avant de le retourner comme une crêpe. Pour cette raison, c’est un roman plaisant à lire, dans lequel on ne s’ennuie pas. En même temps, il y a un goût du détail réaliste qui permet au lecteur de s’immerger dans l’histoire et de visualiser les scènes comme s’il les avait devant les yeux. C’est ainsi qu’on traverse successivement le quartier du Borough, le manoir de Briar, l’asile psychiatrique, la campagne anglaise, etc. avec la sensation d’y être vraiment. Pour ma part, plus que les rebondissements à répétition, ce que j’ai vraiment bien apprécié c’est la manière dont sont campés les personnages, chacun ayant une personnalité et des intentions bien à lui, et qui sont judicieusement imbriquées dans l’intrigue.
Ce roman est une belle construction, bien imaginée … à déconseiller cependant aux allergiques aux gros pavés car il fait plus de sept cents pages !

Publicités
Poster un commentaire

7 Commentaires

  1. L’intrigue a l’air bien ficelée ! j’ai bien envie de courir l’acheter, merci pour l’info

    Réponse
  2. J’ai adoré ce livre… A vrai dire, j’ai toute la collection des Sarah Waters dans ma bibliothèque. De bons pavés à dévorer en hiver au coin du feu !

    Réponse
    • Oui, je savais que Sarah Waters avait ses fans ! Et j’ai bien compris pourquoi en lisant ce livre, l’histoire est excellente et les personnages ont vraiment de forts tempéraments.
      D’un autre côté, même si j’ai beaucoup aimé Du bout des doigts, je ne sais pas si je relirai bientôt un autre livre de cette auteure. Trop gros pavés à mon goût !

      Réponse
      • Oui, je comprends, d’où l’idée de les lire lors des longues soirées d’hiver au coin du feu ! Je te conseille tout de même Caresser le velours (son premier me semble-t-il), qui à mon sens est le plus réussi de tous. Ils en ont fait une adaptation télévisuelle, mais très mauvaise malheureusement.
        A bientôt

      • J’ai entendu parler de Caresser le velours, peut-être alors que je le lirai l’hiver prochain 🙂
        Est-ce que l’ambiance ressemble à celle de Du bout des doigts ?
        C’est aussi une intrigue machiavélique ?

      • Oui, en réalité tous ses romans se ressemblent un peu à la longue, mais pour ce premier roman, c’est plus initiatique que machiavélique. Comme tu dis que tu as particulièrement aimé les personnages du roman, je pense que Caresser le velours te plaira. Tu m’en donneras des nouvelles dans un an alors !!! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :