Un poème d’amour de Pablo Neruda

pablo_neruda J’ai trouvé ce poème dans le livre La Centaine d’amour (1960), publié chez Poésie/Gallimard. Ce poème fait, plus exactement, partie du recueil Midi.

33

Maintenant, mon Amour, nous retournons chez nous
là où le liseron grimpe par les échelles :
en ta chambre déjà, bien avant ta venue,
est venu l’été nu aux pieds de chèvrefeuille.

Nos baisers voyageurs ont parcouru le monde :
Arménie, goutte épaisse et miel déterré,
Ceylan, verte colombe et Yang-Tsé séparant
les jours d’avec les nuits de sa vieille patience.

Maintenant, bien-aimée, par la mer crépitante
comme deux oiseaux aveugles nous revenons
vers notre mur, notre nid du lointain printemps,

puisque l’amour ne peut voler sans s’arrêter :
notre vie va au mur, aux pierres de la mer,
les baisers sont rentrés à notre territoire.

 

Publicités
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. arbrealettres

     /  11 novembre 2013

    Joli poème sur l’Amo(u)r et … et la Mort 😉

    Réponse
  2. Ah oui ? Tu as compris « la fin du voyage » dans le sens de l’arrivée vers la mort ? Je ne l’avais pas du tout compris dans ce sens mais effectivement ça doit être ça !
    Merci de m’avoir éclairée …

    Réponse
    • arbrealettres

       /  12 novembre 2013

      L’avantage du Poème est qu’il parle directement et personnellement à celui qui le lit
      donc (pour moi!) il n’y a que ta propre lecture qui est « la bonne » 😉

      Réponse
  3. A vrai dire, j’avais compris « la fin du voyage » dans le sens de la fin de l’amour (d’où l’image du mur) …
    Mais tu as raison, chacun peut avoir sa propre lecture ! 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :