Les Dames de Kimoto de Sawako Ariyoshi

dames_de_kimotoA la toute fin du XIXè siècle, Hana, une jeune fille de vingt ans, est élevée par sa grand-mère Toyono, dans le respect des traditions et des superstitions. Toyono cherche à marier sa petite fille avec un bon parti de la région et, heureusement, les demandes en mariage affluent car la jeune fille est riche, belle, et a reçu la meilleure éducation que peut recevoir une jeune fille de bonne famille. Le choix de Toyono s’arrête bientôt sur Matani Keisaku, un jeune homme intelligent et énergique, qui semble promis à un brillant avenir, d’autant plus qu’il est le fils aîné des Matani, c’est-à-dire qu’il héritera de tous les biens de ses parents. Hana, qui n’a pas son mot à dire sur le choix de son futur époux, mais qui est obéissante et respectueuse de sa grand-mère, accepte le sort qui lui est réservé.

Cette chronique familiale, qui va de l’extrême fin du XIXè siècle jusque vers les années soixante, permet de suivre l’évolution des mentalités japonaises – et particulièrement la condition féminine – qui oscille entre respect des traditions et modernité. Dans ce cadre, le personnage de Fumio, la fille aînée de Hana, est très intéressant : adolescente révoltée et éprise de libertés, elle est la seule fille de sa région à faire des études à l’université de Tokyo, elle collabore à une revue féministe et développe des idées nettement socialistes, mais, arrivée à sa troisième année d’université, elle rencontre un jeune homme qui partage ses idées, fait un mariage d’amour, et mène à partir de là une vie de femme au foyer tout à fait banale. Hana, qui a au contraire des idées très conventionnelles, est finalement une femme forte et joue un rôle de chef de famille à égalité avec son mari, dont la vie est plutôt tournée vers la politique.

J’ai eu un grand plaisir à lire ce roman qui nous fait entrer de plain-pied dans la vie quotidienne et l’histoire japonaises. Par ailleurs, les personnages sont tous très bien campés, très vivants, et leur histoire est riche en péripéties et rebondissements : on ne peut que s’intéresser à cette histoire !

Publicités
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Je note ce roman qui semble intéressant.

    Réponse
  2. Oui, il l’est vraiment ! Personnellement, je l’ai lu d’une traite et j’étais un peu triste que ça finisse si vite (le roman n’est pas très long).

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :