Chanson de la dernière fois d’Anna Akhmatova

akhmatovaJ’avais froid sans recours à la poitrine.
Et pourtant je marchais légèrement.
J’ai mis à la main droite
le gant de la main gauche.

J’ai pensé : il y a beaucoup de marches.
Il y en a trois. Je le savais.
Entre les érables une voix d’automne
Me chuchotait : « Meurs avec moi ! »

Il m’a trompée, il est lugubre,
Il est changeant, méchant, mon destin.
J’ai répondu : « Mon amour ! mon amour !
Moi aussi ! Je vais mourir ! Avec toi !  »

C’est la chanson de la dernière fois !
J’ai jeté un coup d’œil dans la maison obscure.
Rien, sinon, près du lit, dans la chambre
Les bougies, leur lumière jaune, indifférente.

 

J’ai trouvé ce poème dans l’anthologie Poésie/Gallimard intitulée Cinq poètes russes du XXe siècle, L’horizon est en feu.

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. arbrealettres

     /  8 juin 2013

    Chic! De la Poésie! 🙂
    Je ne connaissais pas ce Poème, merci MB il va s’Arbrealettrer! lol! 🙂
    Sans doute pas ta tasse de thé car c’est un peu sombre la poésie d’Anna mais quelques autres ici si ça te dit
    http://arbrealettres.wordpress.com/tag/Anna-Akhmatova/
    Bon wk … entre les orages 😉
    Ch Passeur de Mots
    🙂
    Blog de Poésie: http://arbrealettres.wordpress.com
    Index: http://pagesperso-orange.fr/coolcookie/poesie/index.html
    Blog de Photos: http://arbreaphotos.wordpress.com/

    Réponse
    • Si, si ! J’aime bien les poèmes sombres, les chants désespérés sont toujours les plus beaux 🙂
      C’est la poésie obscure que je n’aime pas trop – nuance 🙂
      On peut être sombre sans être obscur !
      Les orages n’ont pas atteint encore ma contrée reculée 🙂

      Réponse
      • arbrealettres

         /  9 juin 2013

        … c’est plus CLAIR! 😉

  2. arbrealettres

     /  8 juin 2013

    Ah ! si tiens! Déjà publié!! Mémoire de poisson rouge moi 🙂
    http://arbrealettres.wordpress.com/2013/04/06/chanson-de-la-derniere-fois-anna-akhmatova/

    Réponse
  3. Oui 🙂 Dommage d’oublier un si beau poème ! 🙂
    Je te conseille cette anthologie Poésie/Gallimard des cinq poètes russes du XXe siècle : à part Anna Akhmatova il y a Blok, Mandelstam, Brodsky et Marina Tsvétaïeva … avec de bons choix de poèmes.
    Bonne soirée !

    Réponse
  4. arbrealettres

     /  9 juin 2013

    Merci pour cette référence je note 🙂 … quoi que!! Peut-être déjà lue car j’ trouve également ces 4 poètes chez Arbrealettres ! lol!
    http://arbrealettres.wordpress.com/?s=Tsv%C3%A9ta%C3%AFeva
    http://arbrealettres.wordpress.com/?s=Blok
    http://arbrealettres.wordpress.com/?s=Mandelstam
    http://arbrealettres.wordpress.com/?s=Brodsky
    Bonne journée!
    Ch

    Réponse
  5. Dans le même esprit que cette petite anthologie des cinq poètes russes, je ne saurais que trop vous recommander, chez « Poésie/Gallimard » aussi, une autre anthologie plus large, celle-ci, par le nombre et l’origine des poètes : « La planche de vivre ». Le choix et la traduction des poèmes ont été confiés à René Char et Tina Jolas. Un petit bijou!
    Mais je ne serais pas surpris que vous la fréquentiez déjà et souvent.

    Réponse
    • Bonjour Lelius, merci beaucoup de m’indiquer cette anthologie ! Bien que je fréquente pas mal la collection Poésie/Gallimard, je ne la connaissais pas ! J’essaierai de me la procurer rapidement.

      Réponse
  6. Bonjour à vous!
    Petite information complémentaire à propos de la « Planche de vivre » : J’ai découvert cette petite anthologie il y a une dizaine d’années dans un délicieux livre de Jean Mambrino (à qui je rendais hommage dans ce billet : http://perlesdorphee.wordpress.com/2012/12/17/adieu-a-jean-mambrino/ ). Ce livre, « Lire comme on se souvient » n’est composé que des commentaires de Jean Mambrino sur les ouvrages qu’il a aimés et qu’il nous invite à partager. On dira que c’était son « blog » à lui.
    Un chapitre justement titré « Le cher levain du monde », quelques pages seulement, est consacré avec bonheur à « La planche de vivre ». Si vous ne pouvez y accéder, pour une raison ou une autre, faites le moi savoir et je vous adresserai avec plaisir une copie de ces pages.
    A bientôt!

    Réponse
    • Bonsoir Lelius, j’ai lu avec grand intérêt votre article sur Jean Mambrino mais je n’ai pas trouvé l’article du « cher levain du monde » dont vous parlez … est-il en lien quelque part ? Sinon, je veux bien que vous m’envoyiez une copie par mail, c’est très gentil de me le proposer !

      Réponse
      • « Le cher levain du monde » n’est pas un article sur la toile, mais le titre du chapitre que Mambrino consacre à « La planche de vivre », dans son livre « Lire comme on se souvient ». Je n’ai pas été assez clair, pardon.
        Je doute que l’on trouve ces quelques pages sur internet. Je vais donc les reproduire pour vous les envoyer par mail.
        A bientôt!

  7. Le document est prêt, mais comment vous le faire parvenir?

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :