Un beau poème de Christian Bobin

Je voudrais parfois entrer dans une maison au hasard,
m’asseoir dans la cuisine et demander aux habitants
de quoi ils ont peur, ce qu’ils espèrent
et s’ils comprennent quelque chose à notre présence commune sur terre.
On m’a assez dressé pour que je retienne cet élan
qui pourtant me semble le plus naturel du monde.

Christian Bobin

J’ai trouvé ce poème sur le blog arbrealettres, où il avait paru en avril 2012.

Publicités
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. arbrealettres

     /  2 février 2013

    J’aime bien Christian Bobin 😉
    Quelques autres mais tu les as déjà lus sans doute ?
    http://arbrealettres.wordpress.com/tag/Christian-Bobin/
    Et Robert Sabatier ? Tu as aimé ? 😉

    Réponse
  2. Oui, moi aussi j’aime bien Christian Bobin, et surtout ce poème-ci qui m’évoque beaucoup de sentiments déjà ressentis !
    J’ai bien aimé les poèmes de Robert Sabatier que tu m’as envoyés mais je trouve qu’ils ont tous une grande unité et que c’est difficile d’en sélectionner un seul ! Mais oui, j’ai beaucoup aimé, merci pour cet envoi !

    Réponse
    • arbrealettres

       /  2 février 2013

      😉 Oui, pas toujours facile de publier… moi mon problème c’est surtout la longueur d’un Poème!
      Bonne soirée Marie-Anne 🙂

      Réponse
  3. J’éprouve un certain plaisir, quand un texte me plaît, à lui chercher des correspondances, mais sans faire d’effort particulier, juste en laissant monter en moi les évocations qu’il déclenche.
    Ce poème de Bobin m’a guidé vers ce poème de William Blake qu’il cite dans « L’équilibriste », en ajoutant aussitôt cette évidence – à mon sens : « Pour lire un roman il faut deux ou trois heures; pour lire un poème, il faut une vie entière. »

    Voici le poème de Blake : (Le lien pourrait sembler lointain, et pourtant…)

    « Les sourires qu’on a souris
    ne sont qu’un unique sourire
    entre le berceau et la tombe
    on ne le sourit qu’une fois
    mais fût-il une fois souri
    c’est la fin de toute misère »

    J’ai toujours la plus grande sympathie pour Christian Bobin.
    Merci!

    Réponse
    • Merci pour ce beau développement autour de Christian Bobin.
      Et je suis d’accord qu’il faut parfois des années pour pénétrer réellement le sens d’un poème ou d’un recueil.
      Et merci pour William Blake dont je connais mieux l’œuvre peinte que l’œuvre poétique …

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :